• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Sidérurgie : Les promesses de Sarkozy à Gandrange, 5 ans déjà

© france 3 Lorraine
© france 3 Lorraine

C'est un anniversaire dont les sidérurgistes lorrains se seraient sans doute bien passés. Il y a 5 ans jour pour jour, le 4 février 2008, Nicolas Sarkozy se rendait sur le site ArcelorMittal de Gandrange (Moselle). Il allait y faire une promesse qu'il n'aura pas tenue. 

Par Hélène Abalo

C'était un 4 Février. Et comme en 2013, ce jour là tombait un lundi.
C'était il y a 5 ans. Un mois auparavant, en janvier 2008, ArcelorMittal annonçait un plan de restructuration menaçant directement 600 emplois sur l’aciérie de Gandrange en Moselle. A l'invitation des syndicats, le Président de la République se rend sur place le 4 Février 2008. Nicolas Sarkozy s'est marié avec Carla Bruni deux jours avant, "Je dois dire que Gandrange, comme voyage de noces, y a pas mieux" déclarera-t-il aux ouvriers rassemblés pour l'écouter. Et voici ce qu'ils entendent : "L'état préfère investir pour moderniser le site, plutôt que de payer de l'argent pour accompagner des gens, soit en préretraite, soit au chômage […] nous sommes prêts à mettre de l'argent pour faire les investissements qui auraient du être faits depuis longtemps sur le site et qui n'ont pas été faits".
Ce que les sidérurgistes comprennent alors, c'est que Nicolas Sarkozy ne les laissera pas tomber.
Mais la lune de miel sera de courte durée. Un an après, en mars 2009, l'aciérie de Gandrange ferme ses portes, quarante ans presque jour pour jour après la première coulée, 10 ans après le rachat du site par Mittal. 
Mais pour Nicolas Sarkozy, les promesses ont été tenues. Il l'affirmera en 2009 puis en 2012. 

L'Histoire qui bégaie 

Impossible de ne pas penser à Gandrange sans évoquer Florange. Impossible de parler de Florange et d'oublier Gandrange. On pourrait croire que les sidérurgistes lorrains ont désormais l'habitude des désillusions. Mais ils sont loin d'avoir la mémoire courte. Ils ne sont pas amnésiques et pire, ils pourraient bien devenir rancuniers. Lorsque Nicolas Sarkozy parle de salariés reclassés, oui, mais certains l'ont été sur le site de Florange, et pour eux, aujourd'hui, l'Histoire bégaie douloureusement.

Portrait d'un ancien de Gandrange


Gandrange vs Florange

Est ce que "Florange sera le Gandrange de François Hollande" ? Effectivement, flotte ici en Lorraine comme un air de déjà vu, pas dans les mêmes termes, pas de le même jeu, mais dans le même combat ... voire la même issue. 


stippled-photo

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus