Affaire de la viande de cheval : "Comigel aurait dû vérifier" selon Benoît Hamon

Le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon affirme que l'entreprise Spanghero savait qu'elle revendait de la viande de cheval. Quant à l'entreprise Comigel, dont le siège social est à Metz, elle aurait dû vérifier et contrôler la viande livrée dans son usine luxembourgeoise. 

Benoît Hamon a tenu une conférence de presse le jeudi 14 février 2013 pour livrer les éléments de l'enquête menée après la découverte de viande cheval dans des plats surgelés. Le ministre délégué à la Consommation affirme que c'est en fait la société agro-alimentaire Spanghero qui a fourni comme viande de boeuf, de la viande chevaline à l'entreprise Comigel basée à Metz.: "L'enquête démontre que Spanghero savait qu'il étiquetait boeuf potentiellement de la viande chevaline. En tout cas, il y a une suspicion forte" a déclaré Benoît Hamon. 
L'entreprise Comigel  a toujours nié avoir sciemment utilisé de la viande de cheval pour fabriquer ses lasagnes. Le ministre délégué à la Consommation reconnaît que Comigel a été trompée mais que des vérifications et des contrôles sur la viande livrée dans son usine luxembourgeoise aurait dû être effectués.  
Interrogé ce matin, 15 février 2013,  par France 3 Lorraine, Erick Lehagre, PDG de Comigel se défend : "Nous sommes victimes. Depuis le départ, c'est quand même nous qui avons mis en exergue toute cette affaire. Nous avons prévenu les pouvoirs publics immédiatement, dès que l'on a su ce qui se passait. Notre bonne foi a été démontrée".
Benoît Hamon a tout de même souligner que Comigel aurait dû relever les anomalies d'étiquetage mais aussi être attentif à la couleur de la viande.

Écoutez à ce propos la réaction de Eric Lehagre, joint par téléphone par notre journaliste René Elkaim


Le patron de la PME, a également précisé qu'il avait déposé une plainte auprès du tribunal de Metz.


Le circuit de la viande, du cheval au boeuf : 



L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité