LGV-Est : fin du percement du tunnel ferroviaire de Saverne

La fin du travail pour le tunnelier Charlotte... / © GF
La fin du travail pour le tunnelier Charlotte... / © GF

Après 15 mois de travaux, le tunnel bi-tube de 4 km de long a été percé par le tunnelier Charlotte sous les Vosges.

Par avec AFP

Le tunnelier Charlotte creusait depuis 15 mois un tunnel bi-tube de 4 km de long sous les Vosges. En juin 2012, le premier des deux tubes du tunnel de Saverne avait été percé. Charlotte s'est ensuite "attaquée" au second, avec une progression de 30 mètres par jour. Ce lundi 25 février, Réseau ferré de France a achevé  le percement du deuxième tubes.

L'imposant tunnelier "Charlotte" a percé lundi les derniers centimètres d'un nouveau tunnel ferroviaire de la Ligne à grande vitesse (LGV)-Est dans les Vosges, un ouvrage majeur qui doit rapprocher un peu plus Strasbourg de Paris. Ce tunnel, dont le percement a duré quinze mois, est le principal ouvrage de la deuxième phase de la LGV-Est, qui porte sur 106 kilomètres entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin).

La mise en service de ce nouveau tronçon à grande vitesse, prévue au printemps 2016, permettra de réduire de 30 minutes (1h50 au lieu de 2h20) le temps de parcours entre Paris et la capitale alsacienne. La première phase de LGV Est, entre Paris et Baudrecourt, en service depuis 2007, avait déjà fait passer ce temps de parcours de 4h à 2h20.

"Charlotte", imposante machine de 10 mètres de diamètre et de plus de 100 mètres de long, a surgi de la montagne à la mi-journée dans un fracas de blocs de grès rose en présence du ministre délégué aux Transports Frédéric Cuvillier. Long de 4 km, le tunnel a été creusé d'est en ouest, en montée, pour traverser le massif des Vosges dans sa partie la plus étroite.

Un premier tube avait déjà été achevé fin juin. Les tubes indépendants, dédiés chacun à une voie de circulation, doivent être reliés tous les 500 mètres par des rameaux d'interconnexion permettant l'évacuation des voyageurs en cas d'accident ou d'incendie.

Interrogé par ailleurs sur le calendrier de la deuxième tranche attendue de la LGV Rhin-Rhône, M. Cuvillier a précisé qu'elle était "soumise à l'expertise" d'une commission chargée de redéfinir les priorités entre les différents projets d'infrastructures de transports à l'échelle nationale. "Aujourd'hui, il faut rendre réaliste ce qui n'est que l'addition de projets sur l'ensemble du territoire", a-t-il dit. "C'est tout l'enjeu de cette commission qui rendra ses conclusions à la fin du premier semestre", a-t-il poursuivi.

DMCloud:42515
Tunnel de Saverne : Charlotte a fini son travail


La fin du travail pour Charlotte

Interview de Frédéric Cuvillier
Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports


Le tunnel de Saverne

Cet ouvrage de 4 km de long doit permettre aux TGV Est de franchir les Vosges à grande vitesse et de gagner ainsi 30 minutes supplémentaires sur le trajet Paris-Strasbourg. Les travaux s'inscrivent dans le cadre de la 2e phase de la LGV Est. Il sera ainsi possible en 2016 de franchir les Vosges à grande vitesse et de relier Paris à Strasbourg en 1 heure 50, contre 2 heures 20 aujourd'hui. Le tunnel de Saverne a coûté environ 200 millions d'euros, sur un coût total de deux milliards pour la seconde phase de la LGV-Est, selon le maître d'ouvrage Réseau Ferré de France (RFF)


 

        

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus