Référendum : J.F. Copé et F. Bayrou appellent à voter "oui"

Publié le Mis à jour le
Écrit par C. Dengall avec AFP

Dans un e-mail envoyé aux militants, le président de l'UMP, Jean-François Copé, a appelé les Alsaciens de droite à voter "oui" au référendum du 7 avril. François Bayrou lui a emboîté le pas lors d'une interview avec l'AFP.

Jean-François Copé a appelé vendredi les militants UMP d'Alsace à voter "oui" dimanche pour la collectivité territoriale unique d'Alsace. 
Le président de l'UMP leur a adressé vendredi un mail pour leur dire que "ce projet est une réforme majeure pour l'Alsace. Il donnera encore plus de dynamisme à votre région, et à tous ses territoires. Quelle belle ambition !", ajoute-t-il.

En votant oui, "vous allez aussi rendre service à la France dans son ensemble. En effet, sans rien enlever à l'unité nationale, vous allez montrer le chemin de
la réforme à toutes les autres régions et à tous les autres départements de notre pays. Ce serait un signal majeur alors que la gauche plonge notre pays dans un immobilisme dangereux", 
estime-t-il également.

Selon lui, le projet soumis aux Alsaciens est "une réforme exemplaire qui doit ensuite inspirer tous les élus et tous nos concitoyens". "Pour ma part, cela fait longtemps que j'en défends le principe pour toutes les régions de France. Alors même que le projet de décentralisation porté par le gouvernement
socialiste est au point mort, nous avons absolument besoin de collectivités territoriales plus efficaces, mieux organisées, moins coûteuses, avec des responsabilités mieux identifiées"
, insiste M. Copé.

A ses yeux, "ce n'est pas seulement une exigence budgétaire - même si c'est un point essentiel -, c'est aussi une exigence démocratique et un gage d'efficacité publique".

François Bayrou enchaîne


Le président du MoDem François Bayrou a également appelé les Alsaciens à se prononcer en faveur de la collectivité unique, qualifiant le projet de "chance" pour les habitants de la région. "Si cette décision est adoptée par suffisamment d'électeurs, elle sera une décision d'avant-garde pour qu'un jour soit simplifié le paysage trop complexe des collectivités locales", fait-il valoir.

"La plupart des fonctions assumées par les départements et les régions sont en réalité de même nature", souligne l'ancien candidat à la présidentielle citant en exemple le transport par car ou par train ou l'administration des collèges ou des lycées.

Pour l'ancien député béarnais, "il sera beaucoup plus simple, beaucoup plus efficace et beaucoup moins cher qu'elles (ces fonctions) soient organisées sous une même autorité et administrées de manière cohérente".

"Dans le vote de dimanche, l'Alsace a une occasion précieuse d'affirmer sa puissante identité régionale et la haute idée de la décentralisation qui a toujours été portée par ses citoyens et par ses élus", explique François Bayrou qui appelle en conséquence les électeurs alsaciens, "non seulement à voter "oui", mais à se mobiliser en nombre pour assurer le succès du référendum".
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité