Mondiaux d'athlétisme : le relais 4x100 m féminin disqualifié

Les relayeuses françaises du 4x100 m dont fait partie l'Alsacienne Céline Distel, qui avait terminé 2e de la finale des Mondiaux-2013, ont été disqualifiées par le jury d'appel pour passage de témoin non conforme.

Les relayeuses françaises du 4x100 m
Les relayeuses françaises du 4x100 m © AFP

Disqualification à 19h10

La réclamation avait été portée par la Grande-Bretagne, 4e sur le tartan mais désormais médaille de bronze, et portait sur le 2e passage de bâton, entre Ayodele Ikuesan et Myriam Soumaré, hors zone. Mondiaux d'athlétisme de Moscou ce dimanche. Le camp français a déposé une réclamation mais celle-ci a également été rejetée par le jury d'appel, entraînant donc une modification définitive du podium avec la perte de la médaille d'argent dévolue aux Françaises. La Jamaïque reste championne du monde, devant désormais les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. La France termine donc les Mondiaux de Moscou avec quatre médailles, et non cinq.



Médaille d'argent à 16h15

Les relayeuses françaises du 4x100 m ont décroché la médaille d'argent en 42 sec 73/100e, apportant la 5e médaille à la France dans la compétition, dimanche à Moscou. Les Françaises ont été devancées par les intouchables Jamaïcaines (41.29), mais ont devancé les Américaines, championnes du monde en titre et médaillées de bronze en 42 sec 73/100e.



Les Françaises Céline Distel-Bonnet, Ayodele Ikuesan, Myriam Soumaré et Stella Akakpo ont profité d'un mauvais passage de témoin entre les deux dernières relayeuses américaines, Gardner et Freeman, pour décrocher la 2e place. Mais la dernière ligne droite de la jeune Stella Akakpo, 19 ans, a été fulgurante. Seulement 4e à l'entame des derniers 100 m, Akakpo a croqué les Russes et la Grande-Bretagne avant de résister à l'Américaine Freeman, qui remplaçait Carmelita Jeter pour le finish.

Le relais 4x100 m dames apporte à la France sa 5e et dernière médaille des Mondiaux-2013, puisque les hommes n'ont en revanche pas réussi à se qualifier pour la finale du 4x100.
Un procédé "humainement scandaleux"
Le président de la Fédération française Amsalem a dénoncé un procédé "humainement scandaleux" à propos du déclassement des Françaises du relais 4x100 m, médaillées d'argent puis déclassées pour passage hors zone. "Nous ne contestons pas la faute technique effectuée à l'occasion du passage d'un relais, mais la décision tardive des juges qui ont, dans un premier temps, validé le podium et laissé se dérouler la cérémonie protocolaire.

Les relayeuses françaises ont ainsi reçu officiellement leurs médailles... avant de devoir les rendre. Ce procédé est humainement scandaleux et indigne du corps des officiels techniques internationaux", commente M. Amsalem dans un communiqué. "Cette décision est un manque de respect inacceptable pour les athlètes et va à l'encontre des valeurs de l'athlétisme mondial. Elle remet également profondément en cause la crédibilité du jugement dans notre sport. Au nom de toute la famille de l'athlétisme français, je voudrais faire part de toute notre affection et de notre soutien total à Céline Distel-Bonnet, Ayodélé Ikuesan, Myriam Soumaré et Stella Akakpo", conclut le texte.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter