Lycée de Commercy : en cours avec les cheveux verts, pour protester contre une sanction supposée

"Environ 50 élèves sont venus au lycée avec les cheveux verts, selon eux pour protester contre la supposée exclusion de leur camarade, bien qu'aucune sanction n'ait jamais été prise" a expliqué une porte-parole du rectorat de Metz-Nancy.

© GoogleMaps.
Une cinquantaine d'élèves du lycée Henri-Vogt de Commercy (Meuse) se sont présentés en cours avec les cheveux verts, pour protester contre la supposée sanction infligée à l'un de leurs camarades qui avait eu la même fantaisie !

"Environ 50 élèves sont venus au lycée avec les cheveux verts, selon eux pour protester contre la supposée exclusion de leur camarade, bien qu'aucune sanction n'ait jamais été prise". Une porte-parole du rectorat de Metz-Nancy à l'AFP, mardi 15 octobre 2013.


L'affaire avait commencé il y a une quinzaine de jours, lorsque l'un des lycéens s'était présenté les cheveux teints couleur pistache. "Mais ce sont ses parents qui ont demandé un entretien avec le chef d'établissement, au terme duquel l'élève a consenti à se déteindre les cheveux", a soutenu le rectorat.
"Reste que ça a commencé à jaser, l'affaire s'est amplifiée et ses camarades ont manifestement cru qu'il avait été sanctionné, ou à tout le moins contraint à se déteindre les cheveux", a poursuivi la porte-parole.

Le proviseur du lycée Henri-Vogt, Frédéric Carlier, a rencontré lundi 14 octobre 2013 tous ceux qui étaient venus avec les cheveux verts et leur a proposé de débattre des limites d'une tenue et d'un comportement appropriés dans le cadre d'un conseil de la vie lycéenne.

"Il n'y a naturellement eu aucune sanction pour ceux qui s'étaient teint les cheveux." Une porte-parole du rectorat de Metz-Nancy .

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter