Sarre-Union : condamnations à de la prison ferme après des tirs de mortiers sur les pompiers et gendarmes

Deux individus comparaissaient ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Saverne. Ils ont été interpellés suite à des violences la nuit de la Saint-Sylvestre sur des sapeurs-pompiers et des gendarmes. Ils ont été condamnés à des peines de prison ferme.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre alors que les pompiers s'apprêtaient à intervenir sur le drame de Sarre-Union, ils ont subi des violences, cible de tirs de fusées. Deux individus ont dû répondre de leurs actes en comparution immédiate ce lundi après-midi devant le tribunal de Saverne. Le plus jeune, âgé de 23 ans, en état de double récidive a été condamné à un an de prison ferme. Le second, âgé de 26 ans, a écopé d'une peine de huit mois dont deux fermes.

Le reportage de C. Lang - M. Pouchin - C. Singer

Rappel des faits

Jeudi 2 janvier : deux individus en garde à vue

Deux personnes étaient en garde à vue jeudi à Sarre-Union dans le Bas-Rhin, soupçonnées d'avoir tiré des fusées sur les pompiers et gendarmes venus porter secours à une victime de feu d'artifice pendant la nuit de la Saint-Sylvestre.Quelques minutes après minuit, un entrepreneur de 29 ans, qui fêtait la nouvelle année en compagnie de sa famille à Sarre-Union, a été mortellement touché par un feu d'artifice, installé dans un parpaing lesté de sable.

La fusée, tirée à partir d'un mortier, a explosé au moment où il se penchait dessus. "En se rendant sur les lieux du drame, les pompiers et les gendarmes ont essuyé des tirs tendus de mortiers de la part de jeunes rassemblés au centre de Sarre-Union", a déclaré  le procureur de Saverne, Caroline Nisand.  Un individu était même en possession d'une arme de poing, qu'il aurait utilisée. Trois personnes ont été interpellées, l'une a été relâchée. Les deux autres individus ont été déférés au parquet de Saverne ce vendredi et placés en détention provisoire.