• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La turbine géante a quitté Strasbourg pour rejoindre Anvers puis les Etats-Unis

La turbine a été embarquée via le Rhin vers les Etats-Unis
La turbine a été embarquée via le Rhin vers les Etats-Unis

Un convoi aux dimensions exceptionnelles, parti le 5 mars de Belfort pour transporter une turbine à gaz géante de General Electric, est arrivé jeudi à Strasbourg, d'où elle a été embarquée via le Rhin vers les Etats-Unis.

Par

Le convoi de 109 mètres de long et 6,65 mètres de large nécessaire pour la transporter pesait 800 tonnes, dont 390 tonnes pour la turbine elle-même, a expliqué la direction de l'usine General Electric de Belfort, où elle a été fabriquée. Il se composait de deux remorques, deux camions tracteurs et deux autres camions pousseurs. De telles dimensions n'ont jamais été atteintes pour un transport au départ de cette usine, a souligné sa direction.

La turbine a mis plus d'une semaine, soit deux jours de plus qu'initialement prévu, pour parcourir par la route les 150 km séparant Belfort de Strasbourg, d'où elle a embarqué sur une barge sur le Rhin jusqu'au port d'Anvers (Belgique).

De là, elle partira en bateau vers le port américain de Savannah (Géorgie), avant un dernier trajet par rail et route jusqu'au centre d'essais General Electric de Greenville (Caroline du Sud), seul site du groupe américain à pouvoir tester des turbines de cette dimension, a précisé GE Belfort. Le parcours jusqu'à Strasbourg a nécessité 700.000 euros de travaux d'aménagement, partagés entre General Electric et le conseil général du Territoire de Belfort, a souligné l'entreprise: déplacement de feux et panneaux de signalisation, coupe d'arbres, rectification partielle de courbes, modification de giratoires, création d'une sortie spécifique en fin d'itinéraire...

Au total, le trajet jusqu'en Caroline du Sud durera près d'un mois et demi, a-t-elle calculé. D'une puissance de plus de 510 mégawatts, soit la consommation de plus de 600.000 foyers en Europe, cette turbine est un prototype. Elle précède la production en série d'un modèle dont le premier exemplaire doit être livré en 2015 à la centrale thermique EDF de Bouchain (Nord).


13 mars : la turbine a été embarquée via le Rhin vers les Etats-Unis

La turbine a été embarquée via le Rhin vers les Etats-Unis
Interview de Philippe Feldenweg
Philippe Feldenweg, responsable d'exploitation pour le Port autonome de Strasbourg


12 mars : le convoi à Illkirch

Le convoi est arrivé avec heure d'avance. Mais au fait, savez-vous ce que transporte ce convoi ?

Mais au fait, à quoi sert la turbine géante ?
Le reportage de M. Schmitt - X. Ganaye - L. Guigues. Interview : Thierry Dantec, responsable logistique Général Electric


12 mars : de Benfeld à Erstein

Le périple se poursuit ce mercredi. Le convoi est parti ce matin de Benfeld pour ensuite traverser Erstein. Il arrivera à Illkirch en fin de journée.

Turbine géante : de Benfeld à Erstein



11 mars : de Saint-Hippolyte à Benfeld

A 5km/h le convoi exceptionnel de Général Electric poursuit sa lente traversée de l'Alsace. Quand on mesure plus de 100 m de long avec un poids de 390 tonnes, on ne passe pas inaperçu auprès des riverains. Ce matin le convoi a quitté Saint-Hippolyte et a traversé Sélestat avant de rejoindre Benfeld. Un convoi toujours très attendu par les badauds et un parcours émaillé de quelques incidents.

Le convoi de Sélestat à Benfeld
Le reportage de A-L. Herbet - T. Sitter - S. Dillenseger. Interviews : Thierry Dantec, responsable transport General Electric - Delphine, élève en maternelle


7 mars : le convoi est à l'arrêt 

Journée de galère pour le convoi
Reportage de Marc Schmitt et Bernard Stemmer

6 mars : encore beaucoup de retard

Il avance lentement très lentement, le convoi exceptionnel de la turbine Général Electric. 2 heures pour faire 5 km cet après-midi. C'est que non content d'être long, l'animal est aussi très haut et ne passe pas sous les ponts. D'où d'incessants problèmes de contournements.

Grosses difficultés pour le convoi exceptionnel
Reportage : Marc Schmitt, Vincent Lemiesle, Sandra Sturtzer Interviews : Thierry Dantec, responsable logistique Général Electric - Noël Dufour, chauffeur


Actualisé
15h30 : Le convoi est fortement ralenti aux alentours de Staffelfelden. Sa largeur (6m) pose des problèmes notamment pour franchir des ponts. Les équipes de la DIR Est (Direction interdépartementale des routes) doivent enlever les glissières de sécurités, les panneaux de signalisation sur le tracé pour permettre au convoi de passer. Prévu à Eguisheim à 17h, le convoi aura aujourd'hui encore beaucoup de retard.

14h : Après une nuit passé près du Pont d'Aspach, le convoi de General Electric a repris la route vers 8h40 ce matin.
Comme hier, pour sa première étape, le convoi a connu quelques difficultés, notamment dans les environs de Cernay où un poids lourd est tombé en panne. 
Vers midi, le convoi s'est engagé sur l'échangeur de la RD2 au niveau de Cernay. Il devrait bientôt rejoindre la 4 voies, et rouler à sa vitesse de croisière entre 15 et 20 kilomètres à l'heure.
Le convoi se dirige vers Colmar où il stationnera cette nuit.


5 mars : le convoi a plusieurs heures de retard

Arrivée du convoi exceptionnel en Alsace
Reportage : Alexandra Bucur, Nadine Ly, Marie-Eve Beauclair Interviews : Thierry Dantec, responsable transport Général Electric


Le départ de la turbine géante à Belfort

Départ turbine géante


Un convoi très exceptionnel


Exceptionnel par son périple, le convoi l’est aussi et surtout par ses dimensions. Pour son acheminement par la route, la turbine de 390 tonnes sera transportée sur deux remorques à 14 lignes de 3 essieux. La traction étant assurée par deux camions tracteurs et deux camions pousseurs. Les dimensions totales du convoi :
  • 109 mètres de long
  • 6,65 mètres de large
  • 5,70 mètres de haut

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus