L'Alsace : région où l'on consomme le moins d'antidépresseurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par

Les Alsaciens sont-ils moins déprimés que les autres ? En tous cas, l'étude "dépression et territoires" réalisée par IMS Health indiquent qu'ils arrivent à la dernière place des régions françaises pour la consommation d'antidépresseurs.

De multiples facteurs explicatifs sont avancés parmi lesquels la jeunesse de la population, le nombre d'enfants..Mais un élément essentiel semble être la bonne informations des praticiens de santé.







Qu'est ce que la dépression ?

La dépression, du latin « depressio » = enfoncement.

L’épisode dépressif se caractérise par une humeur triste ou une perte d'intérêt ou de plaisir (goût à rien), qui s’inscrit dans la durée : au moins 2 semaines.
  • L’incidence (nombre de nouveaux cas par an rapportés à la population totale) s’élève à 1% chez les hommes et 3% chez les femmes.
  • La prévalence (nombre total de cas an rapportés à la population totale) est de 2-3% chez les hommes et 5-10% chez les femmes.
  • La probabilité de développer une dépression au cours de l’existence s’élève à 10% chez les hommes et 20% chez les femmes.
  • La dépression représente 30 à 60 % des causes de suicide. 10 % des déprimés décèdent de suicide.
Pour aller plus loin 

L"étude "Dépression et Territoires" réalisée par IMS Health



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité