Cet article date de plus de 7 ans

Problème sur le réseau ferré alsacien : les Régiolis recalés à la frontière ?

Les nouveaux trains Régiolis, mis en service il y a un mois sur le réseau TER Alsace, pourraient ne pas passer la frontière allemande pour des questions de normes de sécurité. De quoi mettre en danger la ligne directe Strasbourg/Sarrebruck, d'après une association allemande d'usagers des transports.
L'Alsace a commandé 24 rames de Régiolis
L'Alsace a commandé 24 rames de Régiolis
D'après le VCD Saarland, une association allemande pour plus de transports écologiques, les problèmes des nouveaux trains Régiolis seraient tout à fait techniques : ils ne sont pas équipés de radios allemandes pour communiquer et ne sont pas pourvus non plus de patins magnétiques sur les rames, obligatoires outre-Rhin pour des questions de sécurité. Sans radio et sans patins, les trains Régiolis pourraient donc être interdits de circulation en Allemagne, à moins de faire les mises à niveau exigées par nos voisins allemands.

Des modifications qui pourraient entraîner un coût supplémentaire de 30 000 à 50 000 euros par rame. Il faudrait ensuite aussi homologuer le nouveau matériel auprès des services ferroviaires allemands, ce qui représenterait encore plusieurs milliers d'euros supplémentaires.

Les 24 nouvelles rames Régiolis qui circuleront à l'horizon 2016-2017 sur le réseau TER Alsace intégralement financées par la Région Alsace, ont déjà coûté 244 millions d'euros. Mais du côté de la Region, on assure que de toutes façons, ces rames Régiolis ne sont pas prévues pour des liaisons transfrontalières, et que cela n'a jamais été le cas. Ce sont les anciens trains qui assurent et continueront d'assurer les liaisons transfrontalières, en toute conformité avec les exigences allemandes, ou même suisses. 

Reste donc la question de l'avenir de la ligne directe Strasbourg-Sarreguemines-Sarrebruck : pour le moment, les anciens trains assurent donc la liaison. Mais qu'en sera-t-il dans quelques années quand ces trains auront vieillis ? Seront-ils remplacés par les Régiolis améliorés ? Ou les passagers en provenance de Strasbourg et à destination de Sarrebruck devront-ils changer de train à Sarreguemines ? Pour le moment, ce qui est sûr, c'est que les voyageurs Strasbourg-Sarrebruck et vice-versa ne profiteront pas tout de suite de la nouvelle technologie -et du nouveau confort- proposés par les trains Régiolis. 



Régiolis : un déploiement progressif
Le nouveau Régiolis a justement accueilli ses premiers voyageurs, le lundi 28 avril 2014, pour un voyage à destination de Sarreguemines et au départ de la gare de Strasbourg à 18h33.

Il est ensuite prévu qu'il soit déployé, jusqu’à l’été, sur les lignes de Strasbourg-Sarreguemines, Strasbourg-Molsheim-Barr/Saint-Dié, Strasbourg-Haguenau, puis progressivement vers Wissembourg, Niederbronn, Lauterbourg, Sélestat et sur la ligne Mulhouse-Bâle.

La Région Alsace a fait l’acquisition de 24 rames Régiolis en tout, aptes à circuler à une vitesse maximale de 160 km/h. Cette année, 11 premières rames vont être livrées en Alsace dont 5 rames de grande capacité et 6 rames de capacité moyenne. 7 nouvelles rames de grande capacité sont attendues en 2015, puis 4 rames de grande capacité en 2016 et les deux dernières après 2016.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf