Bouilleurs de cru : les temps modernes

© F3Lorraine
© F3Lorraine

Ils ont sorti les alambics, les bouilleurs de cru sont en pleine période de distillation. Un savoir-faire ancien qui n'exclut cependant pas la modernité. Ainsi, les jeunes générations peuvent se tourner aujourd'hui vers des outils performants comme cet alambic venu d'Allemagne.

Par Hélène Abalo

Poires, cerises ou encore prunes, dont bien entendu la mirabelle, les fruits de l'année vont finir en bouteille pour quelques propriétaires d'arbres fruitiers qui ont décidé de distiller leur production. Si l'activité des bouilleurs de cru est réglementée, elle met en valeur un savoir-faire qui ne renonce pas à la modernité.

 / © F3Lorraine Pas question de distiller chez soi, c'est interdit. En revanche, les associations peuvent s'équiper du matériel nécessaire. Ainsi, le syndicat d'arboriculteurs et bouilleurs de cru de Hambach a investi dans une machine allemande automatisée. L'avantage de l'appareil c'est qu'il permet de distiller de petites quantités tout en préservant la qualité !

L'investissement, 35 000 euros tout de même, a permis à l'association de convaincre la jeune génération de se lancer dans l'aventure des eaux-de-vie artisanales. 

Une tradition maintenue donc, dans la modernité, mais aussi dans modération bien sûr ...

Le reportage de Marion Fleutry et de Benoît Bour avec Tariq Touni, le bouilleur de cru et Guy Grosse, le président de l'association des arboriculteurs de Hambach : 

Distillation à Hambach (57)
03/.12/2014

 

Sur le même sujet

Laura Flessel en visite à Tomblaine et Nancy

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne