Cet article date de plus de 6 ans

L'Université de Strasbourg dans la rue

300 étudiants et chercheurs (selon la police) ont manifesté jeudi à Strasbourg pour dénoncer l'abandon de la recherche par le gouvernement. François Hollande devrait annoncer vendredi le rétablissement de 70 millions de crédit aux universités supprimés par les députés dans le budget 2015. 
La manifestation "Université morte" jeudi après-midi
La manifestation "Université morte" jeudi après-midi © G. Bertrand - France 3 Alsace
Ce coup de rabot, voté en novembre, avait provoqué un tollé dans l'enseignement et la recherche alors que l'exécutif s'était engagé à "sanctuariser" ces dépenses. La nouvelle d'un retour de la ligne de crédit de 70 millions d'euros est tombée jeudi au moment même où plusieurs cortèges de manifestants s'élançaient dans les rues de Paris et de plusieurs grandes villes universitaires en France, pour dénoncer les coupes budgétaires dans l'enseignement supérieur et la recherche.

Mais l'annonce ne suffira pas à apaiser la colère de chercheurs et d'étudiants descendus dans la rue pour demander "des postes et crédits pour l'avenir". "L'Unef se félicite de cette annonce" mais elle "rappelle qu'il ne suffira pas au gouvernement de retirer une provocation à la dernière minute pour répondre au mécontentement des étudiants", a déclaré l'organisation.

"C'est plus de 150 millions qu'il manquera aux universités en 2015 simplement pour fonctionner correctement."


Plusieurs milliers de scientifiques - 8.000 selon les organisateurs - avaient déjà manifesté le 17 octobre à Paris, à l'appel du même collectif, pour réclamer
des moyens pour la recherche.

durée de la vidéo: 01 min 43
L'Université de Strasbourg manifeste

La préparation de la manifestation jeudi matin sur le campus de l'Esplanade à Strasbourg
durée de la vidéo: 01 min 23
Les étudiants mobilisés



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social