Après les départements, Mulhouse se désengage et la CUS divise l'enveloppe par deux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Cogitore

Après les deux départements alsaciens, c'est la ville de Mulhouse qui jette l'éponge. La Communauté urbaine de Strasbourg baisse son soutien de moitié. Le manque d'investissement de la manifestation sportive en Alsace s'élève désormais à 670 000 euros.

Mulhouse prévoit de réduire la voilure de son budget municipal en 2015. Le maire Jean Rottner a ainsi annoncé lundi soir que la ville ne participerait plus au Rallye de France-Alsace. Une décision qui a déjà été signifiée au président de la Fédération française du sport automobile.

La ville participait auparavant au financement de l'événement sportif à hauteur de 100 000 euros, et cette annonce fait suite au désengagement des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, dont les conseils généraux investissaient respectivement 180 000 et 240 000 euros. 

Mardi matin, le président de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), Robert Hermann s'est prononcé pour le maintien d’une participation de la collectivité, en la limitant à un plafond de 150 000 euros au lieu des 300 000 investis lors de la dernière édition du rallye, en octobre : « Nous n’irons pas au-delà de cette somme », a prévenu M. Hermann.
durée de la vidéo: 01 min 31
Le Rallye de France-Alsace en chute libre

La Région Alsace soutiendra quant à elle la prochaine édition du Rallye de France-Alsace mais sans augmenter son enveloppe, alors que la Fédération française du Sport automobile (FFSA) réclame une hausse des subventions publiques.

Avec 460 000 euros investis dans la course, la Région Alsace est le plus gros soutien public au rallye, et souhaite voir davantage de partenaires privés mettre désormais la main à la poche.

Mardi 16 décembre, les Dernières Nouvelles d'Alsace annonçaient que le prochain Rallye de France se tiendra en Corse. David Serieys, directeur délégué du Rallye France-Alsace, dément cette information et précise : "Aucune décision n'a été prise en ce sens. Le comité de la FFSA se réunira en janvier et rendra sa décision à ce moment-là."

Désormais, pour mettre le budget à l'équilibre après le désistement des départements, de Mulhouse et la diminution de l'enveloppe strasbourgeoise, il faudra trouver 670 000 euros auprès de nouveaux investisseurs. 

Au total, les collectivités avaient investi 1,5 millions d'euros dans le Grand Rallye de France-Alsace en 2014, sur un budget total d'environ 3,5 millions d'euros. Selon les calculs du président de région Philippe Richert, les retombées économiques du rallye avoisinent les 18 millions d'euros dans la région.