Procès en appel de l'explosion de Witry-lès-Reims : du sursis requis pour un artisan et un locataire

© Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne
© Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne

Des peines de deux et trois ans avec sursis ont été requises mercredi devant la cour d'appel de Reims à l'encontre de deux hommes suspectés d'être à l'origine de l'explosion d'un immeuble à Witry-lès-Reims (Marne) qui avait tué quatre personnes en avril 2013.

Par Lionel Gonzalez

Les prévenus, un locataire de l'immeuble sous curatelle âgé de 51 ans et un artisan de 54 ans qui avait fait une erreur sur une conduite de gaz en installant une gazinière étaient rejugés pour homicides et blessures involontaires par imprudence pour le premier et pour manquement délibéré à une obligation de sécurité pour le second.

En première instance, l'artisan avait été condamné à trois ans de prison avec sursis et à l'interdiction d'exercer une profession de second oeuvre du bâtiment. Le locataire, majeur protégé et alcoolique chronique, grièvement blessé dans l'explosion, avait écopé de deux ans avec sursis.
Dans ses réquisitions, l'avocat général a demandé aux magistrats de confirmer la décision de première instance, estimant qu'elle faisait "la part des choses entre la responsabilité réelle de l'artisan et celle atténuée du locataire, en raison de sa personnalité et de son alcoolisme". "L'enquête a été très insuffisante sur les causes possibles de l'explosion et s'est contentée de désigner un bouc-émissaire, un petit auto-entrepreneur à qui on fait appel pour le payer moins cher", a pour sa part plaidé, Léon Lef Forster, l'avocat de l'artisan, qui a demandé sa relaxe.

La cour d'appel rendra sa décision le 25 mars 2015.

Voir notre reportage dans le JT 19/20 du mercredi 4 février 2015

Procès en appel de l'explosion de Witry-lès-Reims : du sursis requis pour un artisan et un locataire
Des peines de deux et trois ans avec sursis ont été requises mercredi devant la cour d'appel de Reims à l'encontre de deux hommes suspectés d'être à l'origine de l'explosion d'un immeuble à Witry-lès-Reims (Marne) qui avait tué quatre personnes en avril 2013.

 

Rappel des faits

Le 3 avril 2013 à l'aube, la déflagration avait détruit un immeuble HLM de la commune située à une dizaine de kilomètres de Reims, tuant quatre personnes de la même famille, un couple de 30 et 34 ans et leur enfant de 4 ans, ainsi que leur oncle âgé de 50 ans qui vivait dans un autre appartement. Le locataire de l'appartement avait fait l'objet de plusieurs signalements en raison de négligences dangereuses avec sa gazinière. Son curateur avait décidé de lui octroyer un matériel électrique. Lors de l'intervention, le chauffagiste avait négligé de placer un bouchon obturateur de gaz en remplaçant la gazinière par une cuisinière électrique. Le locataire en état d'ivresse avait ouvert la conduite, probablement par inadvertance, provoquant l'explosion, selon les experts.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus