Printemps en Lorraine : y’a de l'allergie dans l’air !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo

Ce 17 mars 2015, c’est la journée des allergies. Coté pollens, à 4 jours du début du printemps, les indicateurs ne sont pas encore passés au rouge en Lorraine, mais attention à l’embuscade. Pour les personnes allergiques, c’est le moment d’être particulièrement vigilants.

C’est aujourd’hui, 17 mars 2015, la 7ème journée française des allergies, toutes les allergies, qu’elles soient respiratoires, de contact ou alimentaires. A quelques jours du printemps, intéressons-nous aux allergies polliniques, celles qui vont faire faire tousser, éternuer et couler le nez.

Atchoum ! 

Les petits fleurs vont pousser dans les champs, les arbres vont se recouvrir de bourgeons, le printemps c’est joli, c’est agréable mais pour les personnes allergiques au(x) pollen(s), ce n’est pas la saison idéale. Pour le moment, les indicateurs en Lorraine sont au vert, excepté dans les Vosges ou le risque allergique est passé au niveau jaune pour cette semaine du 13 au 20 mars 2015. En cause, le cyprès, aulnes, noisetiers, frênes et peupliers qui se réveillent et fournissent tout ce qu’il faut pour compliquer la vie des personnes sensibles.
Pour s’informer, le réseau national de surveillance aérobiologique fournit chaque semaine une carte de vigilance. Vous pourrez trouver sur son site internet le détail des risques par pollen et par zone géographique. 
Un coup d’œil également sur la qualité de l’air car les seuils de pollution peuvent aggraver les symptômes. Ainsi, le seuil d’information et de recommandations (50 µg/m3 sur 24h) a été déclenché le 17 mars 2015 sur la région par Air-Lorraine en raison d’une accumulation de poussières fines.

Pas de ménage, ménagez-vous !

Si vous êtes allergiques aux pollens, vous connaissez certainement ces recommandations, mais un rappel n’est pas superflu :
  • Ne pas en grand les fenêtres (maison, bureau, transports).
  • Privilégier l’aération des locaux et les sorties à l’extérieur tôt le matin.
  • Changer régulièrement de vêtements et rincer ses cheveux à l’eau  
  • Porter un chapeau et des lunettes de soleil  à l’extérieur.
  • Faire le ménage et dépoussiérer à fond régulièrement à l’aide d’un dispositif de nettoyage humide.
  • Éviter les animaux domestiques
Enfin, il existe des consultations médicales spécialisées, comme au CHU de Nancy par exemple où une consultation d’urgence est en place depuis février 2014.