Cet article date de plus de 6 ans

Bernard Serin : "le FC Metz a neuf orteils en Ligue 2"

Le président du FC Metz, lanterne rouge de L1 avec 11 points de retard sur le premier non-relégable, Bernard Serin a renouvelé lundi 24 mars 2015 en conférence de presse sa confiance à son entraîneur Albert Cartier, reconnaissant qu'un maintien en L1 tiendrait "d'un double miracle".
Bernard Serin, président du FC Metz.
Bernard Serin, président du FC Metz. © MaxPPP
Le président du FC Metz, lanterne rouge de L1 avec 11 points de retard sur le premier non-relégable, Bernard Serin a renouvelé lundi 23 mars 2015 en conférence de presse sa confiance à son entraîneur Albert Cartier, reconnaissant qu'un maintien en L1 tiendrait "d'un double miracle".

"On est sur le même bateau, celui du FC Metz et on doit aller jusqu'au bout, en faisant confiance à ce groupe d'hommes qui mène le club depuis bientôt trois ans. On est dans un projet, il reste le même: installer le club en L1 et de l'y pérenniser. Si on doit redescendre, on remettra l'ouvrage sur le métier. Albert Cartier est au club, il a encore un an de contrat. Le plus important sera d'analyser en fin de saison. Nous avons neuf orteils en L2. Seul un miracle, ou peut-être même deux miracles pourraient nous amener à garder notre place: un miracle sportif et extra-sportif. Bernard Serin, président du FC Metz.


"Certains événements extra-sportifs peuvent modifier les classements. Nous devons donc jouer ce championnat jusqu'au bout en essayant de terminer à la meilleure place sportive possible", a ajouter Bernard Serin.

Le FC Metz occupe la dernière place de L1 depuis sa défaite (2-0) à Lyon (22e journée, 25 janvier) et a enchaîné 18 matches sans victoires. Avec 23 points, il compte 11 unités de retard sur le premier non-relégable, Lorient (16e).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc metz ligue 1 football