• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Accident mortel à Roches-sur-Marne : le conducteur en cause roulait à plus de 110 km/h

Portrait de Zineb Kharbach (adjointe de sécurité - Commissariat de Chaumont), décédée lors d'un accident routier le 13 octobre 2018. / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne
Portrait de Zineb Kharbach (adjointe de sécurité - Commissariat de Chaumont), décédée lors d'un accident routier le 13 octobre 2018. / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne

L'homme placé en garde à vue après l'accident mortel qui a coûté la vie à une jeune policière de Chaumont samedi 13 octobre roulait à plus de 110 km/h au moment des faits a confirmé le procureur de la République. De plus, il était sous l'emprise de l'alcool.
 

Par J.A.

Trois jours après l'accident de la route à Roches-sur-Marne en Haute-Marne, qui a coûté la vie à une jeune policière de Chaumont, les circonstances de l'événement se précisent.

On savait déjà que l'accident s'était produit sur la nationale 67, dans une zone où la vitesse maximale admise est de 70km/h. Une zone accidentogène, d'ailleurs appelée la "route de la honte" par certains habitants. La voiture dans laquelle se trouvait la victime et ses deux soeurs (hospitalisées dans un état grave à la suite des faits), une Twingo, avait été percuté à l'arrière par un autre véhicule arrivant à très vive allure. Le choc avait propulsé la Twingo sur la voie de circulation d'en face, percutant à son tour un véhicule (qui arrivait donc dans le sens opposé).

On savait également que le conducteur à l'origine de l'accident avait été placé en garde à vue, et que les forces de l'ordre soupçonnaient qu'il ait été sous l'emprise de l'alcool et qu'il ait conduit trop vite.
 

Un taux d'alcoolémie à 2,16 grammes


Ces faits ont été confirmés par le Procureur de Chaumont, au cours d'une conférence de presse le mardi 16 octobre. L'homme, un ouvrier de 36 ans, devrait être mise en examen pour homicide involontaire aggravé de deux circonstances : en effet, son taux d'alcoolémie au moment des faits était de 2,16 grammes d'alcool, et il a après l'accident tenté de prendre la fuite. Au moment de l'impact, son véhicule roulait entre 110 et 120 km/h, dans une zone où la limitation est de 70 km/h. 

Cet homme sera présenté au juge d'instruction le mercredi 17 octobre. Le parquet demande son placement en détention provisoire. Le prévenu encourt jusqu'à 10 ans d'emprisonnement. Il a déjà été condamné à deux reprises pour conduite sous l'emprise de stupéfiant en 2010 et 2015. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus