Accident de motoneige au Québec : l'angoisse des proches des Alsaciens portés disparus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Pouchin .

Quarante-huit heures après l'accident de motoneige de huit Français, dont cinq Alsaciens, dans la région du lac Saint-Jean au Québec, le Val d'Argent vit dans l'angoisse.  Deux Haut-Rhinois sont toujours portés disparus. 

L’attente, interminable dans le Val d'Argent (Haut-Rhin). Et l’angoisse très vive des habitants toujours sans nouvelles de deux des leurs, toujours portés disparus depuis l’accident de motoneige survenu mardi 21 janvier, en fin d’après-midi, dans la région du lac Saint-Jean, au Québec. 



« Nous sommes touchés au cœur, c’est une petite vallée, on se connaît » témoigne une habitante de Sainte-Marie-aux-Mines. Dans la rue principale, une commerçante parle de ce groupe de cinq amis parti pour les vacances. « Ils font beaucoup de ski, beaucoup de sports dans notre vallée ». Glisse, motocross et motoneige, ce sont leurs passions communes.

  

"C’est très pesant"

Les informations parviennent au compte-gouttes. Quelques bribes par les amis des trois rescapés, eux aussi de la vallée. Pas de quoi expliquer l’accident, ni rassurer les proches. La tante de l’un d’entre-eux interpelle le maire, en quête de nouvelles. Rien. « On attend ». « Tout le monde se raccroche à un faible espoir, on est très inquiets. Le fait de ne pas savoir alourdit l’ambiance, c’est très pesant », confie Claude Abel, maire de Sainte-Marie-aux-Mines, en contact direct avec les familles des deux jeunes hommes portés disparus. Il connaît très bien ces deux enfants du pays. Deux jeunes actifs de 24 et 34 ans, originaires de Sainte-Marie et Sainte-Croix-aux-Mines. «Ce qui compte actuellement, c’est d'entourer les familles, on est à l’écoute, en soutien ».La tante conclut. « Je suis bouleversée, je pense surtout à ses parents. La maman garde espoir tant qu’on n’a pas davantage de nouvelles ». 

 

Deux motoneiges au fond de l’eau



48 heures après l’accident, les recherches se poursuivent autour du lac. Deux motoneiges ont été retrouvées au fond de l’eau. Dans la vallée, certains se raccrochent à l’idée qu’elles appartiennent au guide canadien décédé à l’hôpital, quelques heures après l’accident, et à l’un des jeunes rescapés, sauvé par ses amis de la vallée.



Ils étaient huit touristes français en motoneige ce mardi. Trois Vosgiens sont également portés disparus, dont le père du biathlète Fabien Claude, qui vient décrocher une troisième place, ce jeudi 23 janvier, lors de la coupe du monde en Slovénie. Un premier podium qu’il dédie à son père. « J’avais tellement de choses dans la tête depuis hier… Je suis content de lui rendre hommage de cette façon », a-t-il témoigné au micro de la chaine l’Equipe.

 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité