En Allemagne, pas d’assistant parlementaire issu du cercle familial

© France 3 Alsace
© France 3 Alsace

L'affaire Fillon fait couler beaucoup d'encre depuis un mois en France et de l'autre côté de la frontière également, même s’il y a peu de chance qu’une telle situation se produise en Allemagne.

Par B.C

Alors, Penelope Fillion a-t-elle véritablement travaillé ? Les salaires qui lui ont été versé en tant qu’assistante parlementaire de son mari sont-ils justifiés ? Si en France, ces questions n’ont toujours pas trouvé de réponses puisque l’enquête reste en cours, en Allemagne, elles ne se poseraient même pas. En effet, de l’autre côté du Rhin, il est tout bonnement interdit pour un député d’employer un membre de sa famille.

En Allemagne, 630 députés siègent au Bundestag. Et parmi eux, bon nombre d’assistants et d’assistantes parlementaires. Babette Schulz est l’une d’entre elles. Elle travaille avec la députée des Verts Sylvia Kotting-Uhl. "Quand elle n’est pas au bureau, je réponds aux questions qu’on lui pose, en suivant ses directives. Je coordonne ses rendez-vous. Je prépare ses réunions et ses négociations avec différents lobbies". La députée dispose d’un peu plus de 20.000 euros, soit deux fois plus qu’en France, pour payer ses six collaborateurs. Mais ici, l’argent public ne doit en aucun cas servir à l’embauche d’un membre du cercle familial. Autant dire que l’affaire Fillon, en a secoué plus d’un outre-Rhin.
En Allemagne, pas d’assistant parlementaire issu du cercle familial


Sur le même sujet

Les + Lus