• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'Alsace-Moselle doit-elle craindre le réveil du volcan du lac de Laach, en Allemagne ?

Comme l'Etna en Sicile (Italie), le volcan du lac de Laach, dans l'Eifel (Allemagne), est de type effusif et crache de la lave. / © Giuseppe Pappa, MaxPPP
Comme l'Etna en Sicile (Italie), le volcan du lac de Laach, dans l'Eifel (Allemagne), est de type effusif et crache de la lave. / © Giuseppe Pappa, MaxPPP

Quelques séismes de basse intensité ont été détectés sous le lac volcanique de Laach (région de l'Eifel, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Palatinat) par un institut de sismologie allemand. Pas de panique, la dernière éruption remonte à 8.000 ans.

Par Vincent Ballester

L'Alsace va-t-elle être recouverte par la lave ou les cendres d'un volcan allemand? C'est la question que l'on peut se poser en apprenant par la presse allemande, plus précisément dans le Berliner Morgenpost (en allemand) en janvier 2019, que des scientifiques ont détecté des traces d'activité sismique sous le lac de Laach, au nord de l'Alsace et de la Moselle, situé dans la région de l'Eifel (Land de Rhénanie-du-Nord-Palatinat). Pour autant, il n'y a pas lieu de paniquer. 
 

Faibles séismes

Il est un peu tôt pour imaginer la cathédrale de Strasbourg s'effondrer à cause d'un tremblement de terre ou les canaux de Colmar être comblés par une pluie de cendres. Une équipe allemande de sismologues y a relevé quelques séismes de faible intensité, non détectables par la population. La revue scientifique Science World Report (en anglais) explique qu'ils sont dus à des mouvements magmatiques sous le lac. Mais ces séismes ne sont pas annonciateurs d'un regain d'activité volcanique. Les scientifiques de la région vont toutefois accroître leur surveillance.
 
 

Un volcan éteint n'est pas vraiment éteint

Le volcan du lac de Laach est généralement considéré comme éteint, à l'image de ceux présents dans notre Massif central (en Auvergne). Ce que dément Mustapha Meghraoui, physicien-géologue à l'Institut de physique du globe de Strasbourg. Il explique que ces volcans sont considérés comme "pas vraiment actifs" (pour le dire simplement). Un volcan n'est jamais réellement éteint: il est plutôt "semi-actif"... ou "endormi", pour le profane. Le volcan du lac de Laach pourrait donc bien se réveiller. Mais pas dans l'immédiat. 

"La dernière éruption de ce volcan remonte à environ 8.000 ans", explique Mustapha Meghraoui. Cette date ne fait pas l'objet d'un consensus et est discutée dans les milieux scientifiques. L'apparition de fissures dans le sol, matériellement constatables, serait une véritable preuve du réveil du volcan. Or, il n'y en a aucune. Ainsi, pour commencer à s'inquiéter, "il faudrait une série de séismes de magnitude 5.5".  Ce dont on est loin pour le moment.
 

On n'a pas d'exemple historique.

Si quelque chose devait arriver, il serait difficile de savoir quoi. Contrairement à Pompéi, par exemple, "on n'a pas d'exemple historiquement documenté" de cette éruption, rappelle Mustapha Meghraoui. On sait toutefois qu'il s'agit d'un volcan effusif, "comme l'Etna": il projette de la lave. Ce n'est donc pas un volcan explosif - particulièrement destructeur - bien qu'il puisse émettre un nuage de cendres dont il est difficile d'évaluer la portée

La population alsacienne peut donc se rassurer: la prochaine éruption volcanique à laquelle elle assistera... se produira seulement dans un cinéma. Les vidéos ci-dessous en donnent un exemple: pour l'anecdote, les volcans à Hollywood sont souvent à la fois effusifs et explosifs. Dans la réalité, c'est soit l'un, soit l'autre. 
 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer