L'Alsace du nord va expérimenter des villas d’accueil pour les séniors

photo d'Illustration / © Maxppp
photo d'Illustration / © Maxppp

Quatre villas d'accueil familial vont ouvrir dans le nord de la région l'été prochain. Cette formule destinée à absorber le vieillissement de la population profitera à des résidents qui seront encadrés par des familles d'accueil agréés.

Par PhD

La table du salon deviendra certainement le cœur de cette villa d'accueil familial, Le lieu où pourront se retrouver les personnes âgées bientôt hébergées dans une chambre du rez-de-chaussée tout près des accueillants qui logeront à demeure dans les même murs. "La vocation (des villas) est d'assurer une présence sécurisante vingt quatre heures sur vingt quatre pour ces personnes", assure Nicolas Horvat, le responsable de la gestion de la structure.

Les lieux sont loués par un ensemble de communes, unis en groupement de coopération social et médico-social. Au rez-de-chaussée des maisons on trouve deux fois trois chambres et à l'étage trois familles d'accueils seront installées pour s'occuper des résidents pouvant souffrir de légers handicaps physiquse et psychiques. La formule est adaptée à des personnes âgées sans médication lourde. "D'ici 2025 dans notre secteur on aura plus de douze mille personnes âgées en plus, explique Karima Ouadah de la fondation Saint-François, d'Haguenau, il faut qu'on se prépare à les accompagner".
L'Alsace du nord va expérimenter des villas d’accueil pour les séniors
Quatre villas d'accueil familial vont ouvrir dans le nord de la région l'été prochain. Cette formule destinée à absorber le vieillissement de la population profitera à des résidents qui seront encadrés par des familles d'accueil agréés.  - Olivier Stephan, Valérie Ruiz-Suri.


Le coût pour les résidents : 2190 euros par mois. De nombreuses aides financières existent mais selon cette habitante de la commune croisée le jour des portes ouvertes, un tel hebergement n'est pas à la portée des petits retraités.  C'est la deuxième "portes ouvertes" du genre. Cinq pré-dossiers d'inscription avaient déjà été constitués lors de la première journée, vendredi dernier. 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus