Alsace : pic de chaleur et sécheresse à la mi-octobre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

Sandales et débardeurs sont encore de rigueur en Alsace en cette mi-octobre... Si ça fait le bonheur des amoureux de l'été, ce n'est pas le cas des agriculteurs, dont les stocks de fourrage sont au plus bas, ni des pêcheurs et observateurs des cours d'eau, quasi à sec par endroit.
 

Youpiii, il fait beau et chaud. Oui, mais…nous sommes à la mi-octobre.



Il fait grand soleil en ce dixième mois de l’année en Alsace, plus habituée à cette époque aux premiers frimas et petits matins frisquets, voire carrément gelés. De ceux qui font souffler dans les mains pour ne pas perdre ses doigts. Cette année ce serait plutôt le contraire. On ressort les tongs et barbecues. Alors que se passe-t-il?



« Automne estival »

"Automne" et "estival", deux termes habituellement dissociés. Mais allons-nous entendre cette expression, et surtout vivre ce phénomène, de plus en plus souvent ?  Pas impossible. Comme la vague de chaleur de 2015 puis celle de 2016, celle de 2018 surprend. Mais cette fois les climatologues insistent plus sur sa durée exceptionnelle que sur sa puissance. Un record dans le Grand Est est déjà battu, puisqu'il y a fait plus de 25 degrés pendant 25 jours d'affilée.



Record de chaleur

Ce samedi 13 octobre les températures relevées par Météo France à 17 heures, étaient de 25 degrés à Sélestat, 25,5 degrés à Strasbourg-Entzheim, 26 à Haguenau et oscillaient entre 26 et 27 dans le Haut-Rhin. La  température la plus élevée sous abri grimpait à 26,6 degrés à Meyenheim, au sud de Colmar. 

Météo France avait annoncé ce nouveau pic de chaleur en Alsace ce samedi 13 octobre, ce qui représente des températures de 7 à 8 degrés au-dessus des normales saisonnières, à savoir les températures qu'il a fait en moyenne à cette date sur les trente dernières années. Mais pas de record absolu, comme ce fut le cas par exemple le 7 octobre 2009 à Colmar-Meyenheim avec 30.7 degrés ou le 4 octobre 1985 avec 29.1 degrés à Strasbourg. Ce dimanche, le programme devrait être le même, ensoleillé et chaud. 



Les conséquences sur la nature

Si cette prolongation de chaleur fait le bonheur des amoureux de l'été, ce n'est pas le cas des agriculteurs, dont les stocks de fourrage sont au plus bas, ni des pêcheurs et observateurs des cours d'eau quasi à secs. 



Déficit de pluie

En cette saison, la nappe phréatique, les rivières et autres cours d'eau alsaciens sont en moyenne 30 cm plus hauts. Certains cours d'eau ont vu leur débit baisser au point où ils sont à secs ou presque. Un déficit qui a des conséquences sur la faune et la flore. Des rivières ne présentent plus que de minces filets d'eau. Pas assez pour les poissons ni pour certains habitants du bords de l'eau.

 


Dans le Haut-Rhin, la préfecture a étendu son arrêté de restriction de certains usages de l'eau, jusqu'au 5 novembre. Le Bas-Rhin n'a pas annoncé de date. Une situation historique. 



 




S'agit-il d'une nouvelle manifestation de réchauffement climatique, dont le 4e rapport du GIEC affirme : "le réchauffement du climat ne fait aucun doute"?





En parallèle des ces événements, une nouvelle Marche pour le climat avait lieu à Strasbourg et à Mulhouse, ce samedi 13 octobre.

2000 personnes, selon la police, et 3000 selon les organisateurs se sont mobilisées pour cette marche à Strasbourg. 

 

 












 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité