Bas-Rhin : A l'occasion des 30 ans de la réserve naturelle de Rhinau, les communes alentours font redécouvrir l'île à leurs habitants

Publié le
Écrit par Muriel Kaiser

Rund Um. La réserve naturelle de Rhinau, aussi surnommée "petite Amazonie d'Alsace", fête ses 30 ans. Alors qu'elle regorge d'une incroyable diversité d'espèces animales et végétales, dans les communes alentours, peu de gens connaissent vraiment l'île. Pour encourager les habitants à s'approprier cette partie insolite de leur village, une exposition a été montée grâce à trois photographes du coin. Elle est toujours visible à Schoenau.

C'est un joyau de la biodiversité en Alsace. L'île de Rhinau regorge d'une multitude d'espèces animales et végétales différentes. "La forêt rhénane abrite entre 55 et 60 différentes essences d’arbre. Pour comparaison, une forêt classique en compte 25 à 30. Autrement dit, ici, vous trouverez le double !" assure Richard Peter, garde-animateur de la réserve naturelle. Cette diversité, l’île la doit à une autre de ses grandes caractéristiques : c’est une forêt alluviale rhénane.

En mai et en juin, période des crues, l’eau inonde toute l’île. "Cela vient de la neige qui fond dans les Alpes, ce qui fait augmenter le niveau du Rhin. C’est un phénomène plus que positif pour la forêt. Les crues apportent des sédiments qui nourrissent la flore. Résultat : les arbres deviennent très grands et épais", explique Richard Peter. "Ce peuplier noir a au moins 150 ans. Il a poussé sur un amas de graviers et de sable. Certains arbres possèdent la particularité de s’implanter dans ce type de milieu", poursuit le garde en désignant un immense arbre devant lui, au bord du Rhin.  

Les deux-tiers du territoire de l’île ont été classés réserve naturelle nationale fin 1991. "Cela signifie qu’il n’y a aucune activité humaine, comme autrefois", explique Vincent Jaegli, maire-adjoint de Rhinau chargé de l’environnement. La forêt est sauvage. Pourtant, les habitués s’étonnent de croiser si peu de visiteurs sur l’île : "les personnes d’un certain âge connaissent pour beaucoup le lieu, mais les jeunes ne viennent pas. Je ne suis même pas sûr qu’ils aient vraiment connaissance de cette île. C’est peut-être lié à un manque de communication", ajoute Vincent Jaegli. "Nous souhaitons bien sûr préserver l’endroit, mais nous aimerions également le faire découvrir aux habitants qui ne sont jamais venus". En effet, l’île de Rhinau se situe sur le ban communal de Rhinau, Schœnau et Sundhouse.

Alors, pour y arriver, le conservatoire des sites alsaciens a organisé une exposition au sein des trois communes à l’occasion des 30 ans de la réserve naturelle. Elle est toujours visible à Schoenau. "Ce sont 15 images de trois photographes de ces villages", explique Michel Butscha, maire de Schoenau. "Dans ma commune, nous avons décidé de créer un parcours le long du Muhlbach. On a même créé un quizz pour les plus petits", s’amuse le maire. Les photos représentent les paysages ainsi que la faune et la flore de l’île de Rhinau.

Christian Haug, qui a réalisé 5 des clichés exposés, nous explique : "il faut s’armer de patience. D’abord, explorer le lieu pour repérer les animaux. Ensuite, y retourner avec son appareil photo. Mais les animaux sont imprévisibles, alors on rentre bien souvent sans aucune photo, c’est normal !". Pour le maire de Schœnau, une telle exposition prend tout son sens dans les communes au bord de fleuve. "Nous avons toujours vécu avec le Rhin. Je me souviens de mon grand-père, par exemple, qui vérifiait tous les matins à 5h le niveau du Rhin", relate Michel Butscha.

L’exposition est un moyen de donner à voir toute la richesse de la réserve naturelle de Rhinau et ainsi, inciter les habitants à la découvrir par eux-mêmes. L’île a été formée après la construction du canal d’Alsace, qui a pris fin au début des années 1960. Avant, c’était une forêt au bord du Rhin. A présent, le canal longe de l’autre côté de l’île. Pour Michel Butscha, le faible nombre de personnes qui connaît réellement l’île résulte d’un problème d’accessibilité. "C’est simple, de Schœnau, il faut faire 25 km pour y arriver, alors que l’île n’est éloignée que de 200 mètres d’eau !" s’exclame Michel Butscha.

Une frustration à laquelle il espère bientôt mettre un terme : "mon rêve serait d’avoir une navette fluviale qui nous amènerait en Allemagne car là-bas, il y a un pont que l’on peut emprunter à pied pour être rapidement sur l’île. On ne peut pas prévoir d’arriver directement sur l’île car le sud – zone se situant sur le ban communal de Schœnau – n’y est pas approprié. Et on ne peut pas non plus construire un pont à cause des bateaux, nombreux à circuler sur le canal", explique-t-il. "Ce projet va prendre du temps, mais certains politiques sont réceptifs à ma demande et voient qu’il y a quelque chose à faire. Nous avons déjà deux pontons qui pourraient servir, il ne nous reste plus qu'à trouver le bateau, le capitaine et l’argent pour financer le projet, bien sûr !" conclut-il en plaisantant.

Pour l’anniversaire de la réserve naturelle de Rhinau, des conférences sont prévues dans les trois communes. Les prochaines et dernières se tiendront le 18 février à Schœnau puis le 11 mars à Sundhouse. Des visites guidées sont également organisées pendant le printemps et l’été.