Basket : la SIG affrontera Le Mans en demi-finale des playoffs

Si les basketteurs strasbourgeois ont décroché dès vendredi soir leur qualification pour les demi-finales des playoffs de la Jeep Elite, ils ont dû attendre hier soir pour connaître leur adversaire : ce sera Le Mans, qui a battu l'ASVEL dans le 3e et dernier match de leur série, 79 à 68.

En saison, les Strasbourgeois s'étaient fait surprendre par Le Mans sur son parquet, mais s'étaient vengé sur le parquet sarthois le 12 mai, en s'imposant 70-80.
En saison, les Strasbourgeois s'étaient fait surprendre par Le Mans sur son parquet, mais s'étaient vengé sur le parquet sarthois le 12 mai, en s'imposant 70-80. © Jean-Marc Loos/L'Alsace/MaxPPP
Ce lundi matin, à l'heure de préparer leur demi-finale de championnat, les Strasbourgeois ont plusieurs raisons d'être optimistes. Le scénario des 1/4 de finale a tourné à leur avantage : d'abord parce qu'ils ont su se défaire de Nanterre en deux matchs, une large victoire à domicile le mardi 22 mai, sur le score de 83 à 56, bonifiée sur le parquet francilien 3 jours plus tard, 70 à 77. Ensuite parce que Le Mans et l'ASVEL, candidats à la demi-finale eux aussi, ont eu besoin d'un match de plus, et donc du repos en moins, pour se départager, Villeurbanne entamant idéalement la série en s'imposant chez son adversaire, avant de plier à domicile, puis en terre sarthoise ce dimanche soir.


Résultat : non seulement, Strasbourg a pu tourner la page des 1/4 de finale dès vendredi soir pendant que son futur adversaire continuait à s'écharper avec des Villeurbannais toujours difficiles à manoeuvrer, mais Le Mans lui a aussi rendu service en éliminant une équipe avec laquelle la SIG ne partage pas que des bons souvenirs. Souvenez-vous, en 2016, les Verts de l'ASVEL avaient privé la SIG du titre au terme d'une finale haletante, perdue (encore) en 5 manches par les Alsaciens.


Strasbourg-Le Mans, un classique des playoffs

Ce sera Le Mans, donc. Une équipe que la SIG a affronté à deux reprises en saison régulière. Le 9 octobre, en début de phase aller, les Alsaciens s'étaient fait surprendre au Rhénus, en s'inclinant 76 à 78. Ils ont obtenu leur revanche le 12 mai en terre sarthoise, avec une victoire 70 à 80. 

En 2016, Strasbourgeois et Manceaux s'étaient déjà disputés une place en finale des playoffs. La série s'était soldée par 3 victoires à 0 pour la SIG. Idem un an auparavant. L'adage "jamais deux sans trois" conviendrait donc parfaitement à la bande à Vincent Collet, le coach alsacien, Manceau de coeur, puisqu'il y a joué et entraîné, sacré en Pro A en 2006 avec Le Mans.

Avantage Strasbourg pour le terrain

La série, qui s'achèvera lorsque l'une des deux équipes aura gagné trois fois, démarre jeudi 31 mai au Rhénus, à 20h45, avant un deuxième affrontement en Alsace deux jours plus tard, samedi 2 juin, à 18h30. Les matchs 3, et éventuellement 4, se disputeront au Mans, avant un éventuel retour à Strasbourg s'il faut aller jusqu'au bout des 5 matchs possibles.


Pour assister aux 2 premiers épisodes de cette série, en terre alsacienne, la billetterie, c'est par ici!
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sig strasbourg basket-ball sport