Covid-19 : en Allemagne, le Bade-Wurtemberg, land voisin de l'Alsace, actionnera le "niveau d'alarme" mercredi

Publié le
Écrit par Flavien Gagnepain
Dans le land frontalier de l'Alsace, le nombre de patients en soins intensifs pour cause de Covid-19 a dépassé les 390, déclenchant l'instauration de nouvelles mesures.
Dans le land frontalier de l'Alsace, le nombre de patients en soins intensifs pour cause de Covid-19 a dépassé les 390, déclenchant l'instauration de nouvelles mesures. © THOMAS KIENZLE / AFP

Le land du Bade-Wurtemberg a indiqué ce lundi 15 novembre que son niveau de mesures le plus drastique sera appliqué mercredi. Pour faire face à une flambée des cas de Covid-19, l'accès à certains établissements sera réservé aux personnes vaccinées ou guéries.

L'application de nouvelles mesures devenait inévitable. Face à l'augmentation du nombre de personnes infectées par le Covid-19 et des admissions en soins intensifs, le land allemand du Bade-Wurtemberg, frontalier de l'Alsace, a été forcé d'agir. Le troisième palier de restrictions, dit "niveau d'alarme" entrera en application le 17 novembre.

Depuis le 3 novembre, les autorités locales appliquaient le "niveau d'alerte". Les règles dites "3G" s'appliquaient (pour "geimpft, genesen, getestet", soit "vacciné, guéri, testé") dans le land. 

L'accès à de nombreux endroits publics, essentiellement clos, était réservé aux personnes vaccinées, guéries ou qui présentaient un test PCR négatif de moins de 48h. Il n'était plus possible de présenter un test antigénique. Les restrictions concernaient les administrations, restaurants, cinémas ou encore clubs de sport en intérieurs. 

De la 3G à la 2G

Désormais, la règle dite "2G" entre en vigueur. Concrètement, seules les personnes pouvant prouver d'une vaccination ou d'une guérison du Covid-19 pourront accéder aux établissements précédemment cités. L'accès à certains marchés de Noël pourrait également être réservé à ces personnes.

La présentation d'un test PCR négatif ne sera plus acceptée, à l'exception des restaurants et des enceintes sportives en extérieur. Les réunions privées comme des anniversaires ou des mariages sont également impactées; un foyer ne pouvant accueillir qu'une seule personne supplémentaire. 

La flambée épidémique n'a cessé de continuer en Allemagne, et le Bade-Wurtemberg ne fait pas exception. À l'échelle nationale, le taux d'incidence  sur sept jours dépasse les 300 cas pour 100 000 habitants, et 50 000 cas positifs ont été recensés le 10 novembre. Jamais le pays n'avait connu cela depuis le début de la pandémie.

Seulement 63% de la population du land totalement vaccinée

D'après les chiffres officiels du land de Bade-Wurtemberg, le nombre de patients-Covid en soins intensifs a dépassé 390 pendant deux jours d'affilée, déclenchant ce seuil d'alarme. La Bavière, la Saxe et Berlin avaient déjà appliqué ces règles plus tôt dans le mois de novembre.

Manfred Lucha, le ministre de la Santé du Bade-Wurtemberg, s'est montré inquiet vis-à-vis de la montée en flèche des chiffres, déclarant que la quatrième vague frappait le land "de plein fouet". Les lits d'hôpitaux se remplissent, "avant tout de patients non vaccinés, mais aussi de plus en plus de patients de plus de 60 ans chez qui le vaccin manque d'efficacité." Au 14 novembre, veille de l'annonce seuls 63,2% de la population totale était totalement vaccinée.

Beaucoup de décès et de cas graves auraient pu être évités grâce au vaccin.

Manfred Lucha

Ministre de la Santé du Bade-Wurtemberg

Des chiffres trop bas, et que le gouvernement local espère voir évoluer dans le bon sens rapidement : "Beaucoup de décès et de cas graves auraient pu être évités grâce au vaccin. C'est pourquoi nous augmentons à nouveau considérablement les capacités de vaccination, et proposons une offre de dose de rappel aux personnes âgées et non vaccinés, encore trop nombreuses, et ce à grande échelle, et sur tout le territoire", annonce le ministre de la Santé.

Winfried Kretschmann, le ministre-président du land a de nouveau appelé les citoyens à se faire vacciner, et a annoncé la mise en place d'équipes mobiles de vaccination, censé proposer une offre ciblée, à l'image du Vacci'bus, qui sillonne les routes du Haut-Rhin. 155 équipes mobiles mèneront les opérations partout dans le land.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.