Covid-19 : le Bade-Wurtemberg, land voisin de l'Alsace, impose de nouvelles restrictions face à la flambée épidémique

Avec un taux d'incidence de 165,7 cas pour 100.000 habitants, plus de 250 personnes en soins intensifs et 19 décès dans la seule journée du 2 novembre, les autorités sanitaires du Bade-Wurtemberg déclenchent la "procédure d'alerte" et impose de nouvelles mesures restrictives à partir du 3 novembre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les chiffres de la Covid s'emballent à nouveau dans le land du Bade-Wurtemberg (Allemagne), limitrophe avec l'Alsace. Face à cette flambée, les autorités sanitaires ont décidé de déclencher la procédure d'alerte impliquant de nouvelles restrictions pour les personnes non-vaccinées ou celles qui n'ont pas contracté le virus. Les enfants de moins de 17 ans ne sont pas concernés à part dans les saunas, hammams et établissements similaires. 

Toutes les personnes non-vaccinées ou qui n'ont pas contracté le virus devront présenter un test-PCR de moins de 48h (payant depuis le 11 octobre) dans les lieux clos (les tests antigéniques ne suffiront plus); comme l'indique les autorités sanitaires du land dans cet article en allemand. Restaurants, salles de sport et de spectacles, piscines ou cinémas sont concernés par ces restrictions. Europa-Park fait savoir que ses nouvelles mesures s'appliquent aussi chez eux.

Les restrictions pourraient encore se durcir dans les prochains jours si le nombre de patients en soins intensifs augmentait encore. Depuis le 29 octobre, plus de 250 patients y sont hospitalisés. A partir de 390 patients, le "seuil d'alerte" passerait en "seuil d'alarme" ce qui impliquerait que seules les personnes vaccinées auraient accès aux lieux clos publics. 

Une quatrième vague que les autorités sanitaires expliquent en partie par le nombre encore important de personnes non-vaccinés. En Allemagne, une personne sur trois n'est toujours pas entièrement vaccinée. Le taux de vaccination est actuellement de 70%.