Covid-19 : les supermarchés peuvent vendre des autotests, "une décision très attendue" par le PDG de Système U

La vente des autotests est autorisée par arrêté du ministère de la santé depuis ce mardi 28 décembre 2021. Les directeurs de grandes surfaces alimentaires l’attendaient depuis longtemps. L'Alsacien Dominique Schelcher, PDG de Système U, témoigne.

Les directeurs de grandes surfaces alimentaires l’attendaient depuis plus d'un an. Un arrêté ministériel, publié au journal officiel ce mardi 28 décembre, exauce leur vœu : ils vont pouvoir vendre des autotests dans leurs enseignes.

Dominique Schelcher, PDG de Système U, se réjouit de cette nouvelle. "Cette autorisation, nous la réclamions depuis l’année dernière, nous sommes donc satisfaits de cette décision." 

Pour lui, c'est surtout une réponse à la demande de la clientèle. "Aujourd'hui il est normal de trouver du gel et des masques en grande surface, il est normal aussi d'y trouver des autotests."

Les proposer rapidement et à prix coûtant

Pour l'instant, les autotests n'étaient vendus qu'en pharmacie, au prix maximum imposé de 5,20 euros. Les supermarchés les vendront moins cher.

Pour Dominique Schelcher, il ne s'agit pas de faire de la marge : "Nous sommes en présence d'une épidémie, les gens ont besoin de se tester. Nous allons vendre les autotests à prix coûtant, soit 2 euros."

Les autotests seront proposés dans quelques magasins de la chaîne Système U avant le nouvel an, mais l'ensemble des enseignes sera approvisionné à partir du début de l'année. Cette autorisation de vente hors pharmacies, d'autotests antigéniques, est valable jusqu'au 31 janvier 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité