Covid-19 : un taux d’incidence record en Alsace mais une amélioration dans les hôpitaux

Publié le
Écrit par Astrid Servent

Au lendemain d’une réunion avec le Premier ministre, la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a fait un point ce jeudi 20 janvier sur la situation sanitaire en Alsace. Avec un taux d’incidence de 3.011 cas pour 100.000 habitants, la région bat des records de contaminations. En revanche, la situation se desserre dans les hôpitaux

C’est du jamais vu depuis le début de la pandémie. Le taux d’incidence atteint des sommets en Alsace en ce début d’année 2022. Lors de son point presse ce jeudi 20 janvier, Josiane Chevalier, la préfète du Bas-Rhin a évoqué le chiffre de 3.011 cas pour 100.000 habitants : "La situation est toujours préoccupante mais on note une amélioration au niveau de l’hôpital".  

Virginie Cayré, directrice de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est confirme : "Nous sommes dans une phase où il faut contrôler l’épidémie. Ce contrôle passe par la vaccination, le maintien des gestes barrières, l’isolement des cas positifs et le télétravail". L’enjeu est double : éviter les tensions à l’hôpital afin que les patients non-Covid puissent aussi se faire soigner et limiter l’impact socio-économique.

Concernant la circulation virale, Michel Vernay, le directeur général de l’ARS Grand Est précise qu’au cours de la deuxième semaine de janvier, 96% des tests sont liés au variant Omicron, le variant Delta est en net recul.

Il n'y a pas que le Covid

Il alerte sur le fait que d’autres virus circulent : la gastro-entérite et la bronchiolite pèsent sur le système de soins, notamment sur les associations de SOS Médecins et les cabinets en ville. La grippe est en embuscade : Michel Vernay évoque une "situation pré-épidémique" et rappelle qu’il n’est pas trop tard pour aller se faire vacciner.

128 admissions en soins critiques ont été recensées dans les hôpitaux du Grand Est, 275 lits sont actuellement occupés. Depuis le  mois d’octobre, date de début de cette cinquième vague, Michel Vernay annonce que 806 personnes sont mortes du Covid.

Une explosion du nombre d’arrêts de travail

Maxime Rouchon, le directeur de la Caisse primaire d’assurance maladie du Bas-Rhin, évoque une augmentation de 70 à 80% du nombre d’arrêts de travail. Résultats : les services sont saturés. Des renforts ont été déployés.

Les personnes positives sont contactées en priorité par les services dédiés ; en revanche, il leur est demandé de prévenir elles-mêmes leurs cas contacts. Les malades pourront bientôt transmettre ses informations via un téléservice qui sera mis en place à compter de février.

3% de classes fermées dans le Grand Est

A la date de mardi 18 janvier 2022, 9.318 nouveaux cas étaient recensé dans l’académie. Entre 10 et 11% des professeurs sont absents mais 97% des classes restent ouvertes. Jean-Marc Huart, le recteur de la région académique du Grand Est annonce que les masques chirurgicaux se substituent désormais aux masques en tissu.

De nouveaux capteurs CO2 sont en cours d’installation. L’académie sera livrée en masques FFP2 à compter du 26 janvier prochain. Ils sont destinés aux personnels des écoles et de vie scolaire, ainsi qu’aux personnes accompagnant des enfants handicapés et aux professeurs vulnérables du second degré.