EN IMAGES : A Strasbourg, un son et lumière et des œuvres interactives pour enchanter les soirs d'été autour de la cathédrale

Publié le
Écrit par Sabine Pfeiffer .

Après deux années en veilleuse sur fond de covid, Strasbourg sort le grand jeu pour magnifier ses nuits estivales. Les vendredis et samedis soir, le mapping vidéo sur la façade de la cathédrale s'enrichit de musique en live, et des œuvres éphémères invitent le public à se rencontrer dans le centre-ville.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

RéfleXion(s). C'est le nom donné à l'ensemble du projet artistique, spectacle et illuminations, proposé tous les soirs de cet été au centre-ville de la capitale alsacienne. Le X majuscule symbolise le croisement, le carrefour, l'étymologie même du nom de Strasbourg ("cité à la croisée des routes").

"C'est la première fois que la notion de circulation et de parcours est autant incarnée" explique Guillaume Lisbig, adjoint à la culture, en charge des animations. Car le public est non seulement convié à admirer le nouveau mapping vidéo sur la cathédrale, mais également à déambuler dans le quartier, et à se rencontrer, grâce à "la complémentarité d'œuvres interactives."

Des œuvres interactives pour favoriser le contact

Après deux années de distanciation sociale, des œuvres éphémères mises en place sont destinées à permettre les échanges. Ainsi ce labyrinthe géant avec des effets sonores et lumineux, sur la terrasse du Palais Rohan, "qui vous fera vous entrechoquer avec les gens."

Ou ces panneaux de bois, place du Vieux-Marché-aux-Poissons, formant "une œuvre vibratoire contre laquelle il faut se coller" pour capter les vibrations des arbres.

Du côté de la rue Mercière, des totems géants et une application en réalité augmentée révèlent les détails de la rosace de la cathédrale. Et dans la cour du palais Rohan, un amas de luminaires blancs forme un gros nuage, duquel descendent d'innombrables fils à tirer, "où chacun peut venir allumer et éteindre des ampoules."

Ces œuvres qui transforment le quartier en véritable aire de jeux "sont à chaque fois des compositions originales, qui permettent la rencontre et l'échange" assure Guillaume Lisbig.

Le mapping vidéo accompagné par des musiciens live

Toujours très attendu, le spectaculaire mapping vidéo, la projection d'animations visuelles, drape cette année la façade Sud de la cathédrale d'une magie lumineuse en cinq thèmes, traités de manière quasi abstraite : cristaux, vagues, dunes, flux, bancs de poissons...

Ces tableaux en son et lumière, d'une dizaine de minutes au total, sont répétés plusieurs fois par soir. Avec une grande nouveauté : deux soirs par semaine, les vendredis et samedis, la bande-son du spectacle est enrichie par un concert en live.

Ce concept de musiciens qui jouent en direct pour accompagner la projection "est une première en France, et bien au-delà" affirme l'artiste strasbourgeois Ena Eno, qui a composé l'ensemble de la musique. C'est la troisième fois qu'il crée la partie sonore pour un mapping de la cathédrale de Strasbourg, mais cette année, cette "problématique live" constituait un "double défi".

Car, d'ordinaire, "on écrit un story board avec les vidéastes, et on réfléchit à chaque partie, en imaginant comment la traduire dans la musique" explique-t-il. Mais cette fois, il a fallu "penser à la fois à l'image", mais également "à tous les musiciens, jazzistes, solistes, gens de l'électro, aux huit ensembles différents qui vont interpréter la bande-son au cours de l'été."

Mais le jeu en valait la chandelle. Dès ce samedi 9 juillet, le public est conquis. "Super impressionnant""Bonne musique et jeux de lumière excellents" sont les premiers qualificatifs.

Ce sont surtout les spectateurs fidèles qui apprécient la différence. "Ça change énormément. Je viens chaque année, et là c'est super intéressant de voir un groupe en live" estime un jeune homme. "Nous venons chaque année voir le spectacle, mais là ça apporte vraiment quelque chose" ajoute une dame. "On perçoit également l'émotion chez les musiciens. C'est beaucoup plus vivant et prenant."

Un budget conséquent pour une animation durant tout l'été

Pour l'ensemble de cette offre qui animera tout l'été, la Ville alloue un budget conséquent de plus de 900.000 euros. Mais fait appel en grande partie "aux artistes et aux talents locaux" précise Guillaume Lisbig – dont une soixantaine de musiciens, et douze artistes mappeurs.

Côté sécurité et mesures sanitaires, rien de particulier n'est mis en place pour l'instant, en-dehors des recommandations de la préfecture. Mais si les contaminations au Covid-19 continuent de grimper, la Ville pourrait être amenée à réguler les flux de population sur la place du Château, qui peut accueillir jusqu'à 6.000 personnes.

L'ensemble des animations RéfleXion(s) sera proposé chaque soir, jusqu'au dimanche 28 août. Des dimanches aux jeudis, le mapping, avec sa bande-son enregistrée, sera projeté à intervalle régulier entre 22h et minuit. Les vendredis et samedis, il sera accompagné par un groupe de musiciens live : à 22h30, 23h et 23h30 en juillet, et à 22h, 22h30 et 23h en août.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité