EN IMAGES : le festival Fantasy Basel attire tous les fans de pop culture d'Europe jusqu'au 28 mai

Publié le

Fantasy Basel, c'est le Comic-Con suisse : un festival pour tous les adeptes de BD, mangas, films et jeux vidéos. 50.000 personnes sont attendues en trois jours.

Fantasy Basel représente le plus grand salon de la pop culture à Bâle, et l'un des plus importants au monde. Véritable grand-messe de l'imaginaire, il fait le bonheur des afficionados venus de toute l'Europe.  

Ce rendez-vous annuel avait été annulé en 2020, et reporté l'an dernier. Mais cette fois, les fans ne boudent pas leur plaisir. Dès 10 heures ce 27 mai, deuxième journée d'ouverture, une véritable marée humaine s'est engouffrée dans le parc des expositions de Bâle, le Messe Basel.

Au programme : plus de 70.000 mètres carrés à explorer dans quatre halles, des expositions, des animations, des boutiques, des studios de cinéma et de télévision, ainsi que des artistes et des stars de cinéma à rencontrer.

Car le terme Comic-Con (de l'anglais "comic" (BD) et "convention" (congrès)) qui dans les années 1970 qualifiait un simple festival de bandes dessinées, a évolué pour désigner aujourd'hui un festival lié à l'imaginaire et la pop culture sous toutes ses formes.

Malgré le grand nombre d'attractions, le spectacle principal reste dans la foule, avec le grand nombre de visiteurs déguisés : des cosplayers, qui rentrent dans la peau de leurs personnages de fiction préférés. Ils en imitent la coupe de cheveux et la posture, et en endossent l'habit que, souvent, ils ont eux-mêmes fabriqué.   

Parmi les fans, il y a beaucoup d'adolescents, mais aussi beaucoup de familles déguisées. L'une des grandes sources d'inspiration, ce sont les films Star Wars. Une famille de cinq personnes a revêtu les tenues des habitants de l'une des planètes de cet univers de fiction, Tatooine.  

"C'est la première fois qu'on participe, et c'est vraiment génial" s'exclame la maman. "C'est important d'avoir des événement de ce genre."

Quelques mètres plus loin, un père de famille brandit une épée-laser. "Je suis Oby One" explique-t-il. "Je trouve que c'est un personnage très bien. Et puis, c'est un costume qui me va bien." - "C'est vraiment fun" estime un autre porteur d'épée laser. "On peut rencontrer plein de gens qui partagent le même hobby."  

Des marcheurs blancs, ces personnages menaçants et emblématiques de la série Game of Thrones, déambulent. "On veut juste marcher, et tout voir" explique-t-ils, hiératiques.  

Dans un autre registre, une Reine rouge d'Alice au pays des merveilles rappelle que pour le cosplay, il n'y a pas d'âge : "Est-ce vraiment pour des adolescents ?" interroge-t-elle. "Avez-vous-déjà vu une reine rouge jeune ?"

Et elle explique : "J'adore l'atmophère, l'énergie qu'il y a ici. Le cosplay est le hobby le plus excitant que je puisse faire."

Une maman et sa petite fille, potterophiles (adeptes de Harry Potter), sont toutes heureuses de pouvoir se faire photographier avec l'acteur Alfred Enoch, qui a incarné le personnage de Dean Thomas, ami de Harry Potter, dans l'ensemble des films. 

"On est de grandes fans, et c'est une grande chance de le rencontrer" sourit la maman. "C'est vraiment une chance d'être ici."

Parmi les stands, une boutique de sabres, accessoire indispensable à de nombreux costumes de fiction. "J'étais forgeron auparavant, je travaille donc la qualité et la finition des étuis et des lames" précise son propriétaire.

Certaines de ses créations sont simplement destinées à la décoration, d'autres peuvent servir à pratiquer un art martial. Et il les propose lors de nombreux festivals de ce genre "en Allemagne, Italie, Suisse, Belgique, Hollande et France."

Jeunes comme moins jeunes reprennent des forces dans l'espace dédié à la nourriture. Au menu, beaucoup de plats japonais, en lien avec l'univers des mangas. Mais aussi des créations sortant de l'ordinaire, comme cette glace violette et noire "à la patate douce, aux violettes et aux amandes noires."

Un joyeux mélange des genres, à l'image de ce festival. Qui offre trois journées hors du temps. Et de la réalité.