• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Fabrique ton media” : comment lutter contre les fake news ?

Parmi les objectifs de l'opération "Fabrique ton média" à Strasbourg, la lutte contre les "fausses nouvelles", dont les jeunes sont les premières victimes sur les réseaux sociaux. / © Pixabay
Parmi les objectifs de l'opération "Fabrique ton média" à Strasbourg, la lutte contre les "fausses nouvelles", dont les jeunes sont les premières victimes sur les réseaux sociaux. / © Pixabay

Partenaire pour la 3e édition de l'opération "Fabrique ton média" en lien avec l'Académie de Strasbourg, France 3 Alsace a accompagné plusieurs collègiens et lycéens d'Alsace dans la réalisation de plusieurs reportages. La lutte contre les fake news était au coeur du dispositif 2018. 

Par Aline Fontoin

WTF ???? Autrement dit "C'est quoi ce délire ?" pour rester poli. Désormais, cette expression a une autre signification que celle utilisée par les ados en langage texto...  WTF, c'est aussi What the Fake ? Autrement dit, "cherchez l'erreur, où est la vérité ?" L'expression rassemble aujourd'hui tous ceux qui luttent contre la propagation des fausses nouvelles, les fameuses fake news.

Cette lutte est devenue une priorité affirmée dans le monde des médias. L'antenne de France 3 Alsace l'a mise en avant ce mardi 5 juin 2018 à Strasbourg, à l'occasion de l'opération "Fabrique ton média". Alors qu'une loi sur les fake news est en préparation à l'Assemblée nationale. 




Depuis 2015, le rectorat de l'académie de Strasbourg, le réseau Alsace Cinémas, le Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (CLEMI) et France 3 Alsace se sont engagés à éduquer les jeunes aux médias. Montrer aux élèves comment l'information se fabrique au quotidien. En 2018, l'accent a été mis sur l'essence même du journalisme d'information. La véracité de ce qui est dit, écrit ou montré. Et donc la chasse aux montages mensongers qui polluent l'univers numérique. Comment ne pas se laisser berner par une fausse info ? Encore faut il avoir les clés...

Car la propagation de ces "fausses nouvelles" est devenue une industrie florissante. Certains pays sont aujourd'hui spécialistes en la matière. L'actualité en donne la preuve au quotidien. Avec une réelle volonté de tromper les internautes tout en gagnant de l'argent. Les exemples sont légions et ont des conséquences sur la vie réelle. Les adolescents nés avec une tablette à côté du biberon sont les proies les plus faciles, mais les adultes ne sont pas toujours mieux protégés.

Qui d'entre nous ne s'est jamais fait avoir au moins une fois par ce genre de fausses infos ? Qui ? 

"Votre meilleure arme c'est votre cerveau, le bon sens, et le questionnement des sources", a indiqué aux jeunes élèves Aymeric Robert, rédacteur en chef adjoint en charge du numérique à France 3 Alsace et par ailleurs enseignant au CUEJ, spécialisé sur ce domaine de la lutte contre les fake news. 


Cette édition 2018 de "Fabrique ton média" a par ailleurs mis en avant des sujets sociétaux variés. Du handicap au harcèlement, du travail à l'éducation. Traité sous différentes formes. En voici le résultat en vidéo. 


Handicap et solidarité

Parmi les huit classes participant à cette 3e édition, la classe de 4ème du Collège Jean-Monet de Dannemarie a réalisé un sujet sur le thème du handicap intitulé "Travailler à l'ESAT" :

L'ESAT de Dannemarie est voisin de notre collège, nous voyons vivre ces travailleurs sous nos yeux tous les jours. Un jour, le comportement différent de l'un d'eux a attiré l'attention d'une élève de la classe. Qui sont ces travailleurs si proches de nous et totalement inconnus ? Que fait-on à l'ESAT ? Qui travaille là ? Nous sommes allés sur place chercher des réponses.



La classe de 4ème du Collège Jacques Prévert de Wintzenheim a réalisé un sujet sur "Redonner de l'espoir" :

Espoir est une association colmarienne qui véhicule des valeurs de partage et de solidarité.

Nous avons donc décidé d'aller au plus près de cette association, que certains connaissaient déjà, pour la faire découvrir en dévoilant ses coulisses et surtout en donnant la parole à ses divers intervenants : qui sont-ils ? Pourquoi s'engagent-ils ? Pour qui ?


"Nous voulions aussi mettre en valeur l'engagement de ces personnes, leur ferme détermination à se rendre utile pour faire face à la misère", ont expliqué les apprentis citoyens. 
 

 

Place des femmes

La classe de 4ème de du Collège Pfeffel de Colmar a réalisé un sujet sur les femmes et la justice :

A l’occasion de la journée pour le droit des femmes, les élèves de 4e5 du collège Pfeffel de Colmar et de 2nde Métiers de la sécurité du lycée Charles de Gaulle de Pulversheim, ont été invités à participer à une rencontre « Femmes et justice » à la Cour d’Appel de Colmar.

Ils ont échangé avec différentes professionnelles du monde judiciaire, associatif, médical ou pénitentiaire. Cette journée s’inscrit dans le cadre d’un projet interdisciplinaire «Français-Histoire-Enseignement Moral et Civique » autour des inégalités hommes-femmes.
 

 

Patrimoine et industrie

La classe de seconde Pro Maintenance industrielle du Lycée Stoessel de Mulhouse a réalisé un sujet sur Mulhouse et son parcours d'entrepreneurs :

C'est un projet de découvertes et d'enquêtes autour du patrimoine mulhousien. Les apprentis réalisateurs ont choisi leur sujet d'investigation à partir d'une visite à la Maison du patrimoine Edouard Boeglin.


Leur souhait étant de traduire leurs découvertes et les émotions qu'ont suscités ces parcours.
 


Demandeurs d'asile

Les classes de 4ème du Collège Krafft à Eckbolsheim ont réalisé 4 reportages.

Le premier, sur le CAES :  Centre d’accueil et d’évaluation des situations de Strasbourg. Il n’en existe que quatre en France. Nous avons donc voulu comprendre la spécificité de ce lieu pour les demandeurs d’asile car c’est un sujet d’actualité qu’il nous est parfois difficile de comprendre aux informations.
 


Abandon d'animaux

Le second reportage se déroule à la SPA :  Filmer des animaux à la SPA de Strasbourg était pour eux le moyen de sensibiliser le monde à la cause animale et plus particulièrement aux abandons et aux adoptions, mais aussi pour montrer comment les animaux sont traités lors de leur séjour.
 

 

Hooliganisme

Le troisième met en lumière les supporters du Racing Club de Strasbourg, il s'agissait pour eux de sortir des clichés du supporting et de l'image souvent négative qui en ressort à l'exemple des Hooligans ou des propos racistes que l'on peut entendre.
 


Le dernier sujet sur le BMX avec un portrait de Luc Kohler, rider de haut niveau exerçant à Strasbourg.


La classe de 5ème du Collège Collège Jacques Twinger de Strasbourg a réalisé un reportage sur "Micromégas", une exposition d'oeuvre contemporaine au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, donnant l'impression au visiteur d'être un géant ou un nain.


La classe de 1ère ES/L du Lycée Lycée Albert Schweitzer de Mulhouse a réalisé une série de 4 reportages.

Au sujet du Street Art, une forme d’art très présente à Mulhouse et qui devient conventionnelle.

Présentation d'un pan de mur différent des autres : le M.U.R. , sur lequel des artistes venus de tous pays sont autorisés à exercer leur talents et faire une œuvre qui sera exposée pendant un mois avant d’être renouvelée.
 


 

L'art sous toutes ses formes

Voici le second traitant du Street Workout,  un nouveau concept touchant la jeunesse, très présent dans la ville et se développant de plus en plus à travers le monde.

Portrait de Noé Ruster, de la structure de street workout à Tour Nessel.


Voici le troisième sur le Temple St Etienne de Mulhouse se situant dans le quartier historique ouest de Mulhouse : Place de la Réunion.
 


Voici le dernier sur une association nommée S.UR.SO visant à aider les sans-abris.



Les élèves de 1ère Bac Pro du Lycée Le Corbusier de Strasbourg ont réalisé une série de 6 reportages.

Interview avec Azouz Begag, sur son livre et le lien entre son travail  et les combats des philosophes des Lumières.


« Une école de la BD : L'Iconograf est du "côté de l'imaginaire" mais aussi un "combat des Lumières" »

Interview du directeur de l'école de BD strasbourgeoise : L'Iconograf.


Découverte d'une structure culturelle scientifique phare de Strasbourg.


Les élèves discutent du sujet du film "Le Labyrinthe" sorti au cinéma cette année, en lien avec leur thème de cours en français : "L'Homme face à la science".


Rencontre avec le responsable du Musée sur le jeu vidéo "Pixel Museum" à Schiltigheim.

"L''imaginaire dans le jeu vidéo peut contribuer à mieux comprendre la réalité ? Apporte t-il connaissances et stratégies utiles dans la vie?"


Réponses en images !


Interview de Stéphane Lentz, du service éducatif du Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg afin de mieux comprendre le lien entre l'objet d'étude en cours de français "Du côté de l'imaginaire" et l'Art.

 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus