Cet article date de plus de 4 ans

Fessenheim : "une non-décision qui arrange tout le monde" selon Halte au nucléaire

A la décision du Conseil d'Administration d'EDF de retarder la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la réponse de Stop Transports-Halte au nucléaire ne s'est pas faite attendre.
© France 3 Alsace
"Une non-décision qui arrange tout le monde, surtout le lobby"

Jeudi, le CA d'EDF a décidé de raterder la fermeture de la plus vieille centrale de France. La demande d'abrogation de l'autorisation d'exploiter la doyenne des centrales françaises ne sera pas prise immédiatement mais EDF devra l'"adresser (à l'Etat, ndlr) dans les six mois précédant" la mise en service de l'EPR de Flamanville, prévue à l'horizon 2019.

Véritable "repli des positions prévues à l'avance" pour Stop Transports-Halte au nucléaire pour qui cette décision permettra au nouveau Président de la République de revenir sur les promesses de fermeture tout en garantissant la continuité de la décision de l'Etat.

Communiqué de l'association Stop Transports


Fermée en 2018, selon Ségolène Royal

Le décret de fermeture de la centrale nucléaire sera pris "avant la fin du mandat du président socialiste"  a assuré ce matin, Ségolène Royal, Ministre de l'Environnement, sur RTL. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
centrale nucléaire de fessenheim environnement