Le passé "Alsacien" de Gabriel Attal, le nouveau premier ministre

Bien avant son ascension politique, le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, a fait ses classes dans la très élitiste "école alsacienne", à Paris. Une formation d'excellence liée à l'histoire de l'Alsace.

Le choix de la jeunesse aura primé sur celui de l'expérience. Ce 9 janvier, Gabriel Attal a été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron. Il remplace Élisabeth Borne, qui a présenté sa démission, la veille.

À seulement 34 ans, il devient le plus jeune Premier ministre de l'histoire de la Ve République, coiffant au poteau plusieurs prétendants comme Sébastien Lecornu,l'actuel ministre des armées ou Julien de Normandie, l'ancien ministre de l'Agriculture.

Ascension vertigineuse

L'ascension de Gabriel Attal est fulgurante. En l'espace de huit ans, le trentenaire originaire de Clamart (Hauts-de-Seine) est passé de porte-parole d'En Marche à chef de gouvernement. D'abord élu député en 2017, l'homme a ensuite construit sa carrière au sein des ministères.

Il est nommé successivement, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (2018), porte-parole du gouvernement (2020), ministre délégué chargé des Comptes publics (2022), ministre de l'Éducation nationale (2023) et enfin Premier ministre (2024).

"Une école élitiste et bobo"

Mais avant sa carrière politique, Gabriel Attal a fait ses classes dans une prestigieuse institution : l'école alsacienne. Installée à Paris, dans le 5e arrondissement, cette école "élitiste" est étroitement liée à l'histoire de l'Alsace.

Elle a été fondée en1874, par des pédagogues et universitaires alsaciens protestants ayant trouvé refuge à Paris suite à l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Empire allemand. Cette école met l'accent sur le développement des compétences relationnelles, favorisant un "faire savoir" aussi important que le savoir-faire. Des activités extrascolaires, arts, et sports occupent une place centrale, avec une classe à horaires aménagés de musique.

"C’est l’école chouchoute de la gauche caviar et de la droite libérale. À la fois élitiste et bobo, l’Alsacienne consacre les noces, discrètes, mais solides, de la culture et de l’argent", expliquait le journaliste Lucas Bretonnier, auteur de L’École du gotha : enquête sur l’Alsacienne (Édition du Seuil), chez nos confrères de Capital.

Du rêve d'acteur célèbre à l'as de la communication

Une trace vidéo existe du passage du tout nouveau Premier ministre Gabriel Attal à l'École alsacienne. Dans une archive de 1998, le jeune élève, alors âgé de 9 ans, est filmé en train de s'adonner à sa passion de jeunesse : le théâtre. "Mon papa travaille dans le cinéma, et il m'a dit que si on voulait devenir un acteur célèbre, il fallait commencer par le théâtre", raconte-t-il à la caméra.

Si Gabriel Attal n'a finalement pas destiné son parcours au cinéma, il aura connu la célébrité. Le jeune ministre, réputé pour être un excellent et redoutable communicant, n'a donc peut-être pas tout à fait raté sa carrière de comédien. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité