Législatives 2024 en Alsace, treize députés sortants sur quinze réélus, "il y a eu un réveil républicain"

Sur les quinze circonscriptions que compte l'Alsace, treize ont reconduit leur député sortant à l'issue du 2e tour des élections législatives 2024. Dans le Haut-Rhin l'ensemble des députés ont été réélus, dans le Bas-Rhin ce sont sept des neuf députés sortants qui l'ont été. Florilège des réactions des heureux réélus.

Après quatre semaines de campagne intenses suite à la dissolution de l'Assemblée nationale décidée par Emmanuel Macron, les électeurs ont voté pour le second tour des élections législatives dimanche 7 juillet 2024. 

Un second tour marqué par une participation record dans le Bas-Rhin (68,33%) et le Haut-Rhin (66,23%). Dans ces deux départements les électeurs ont dû départager dans la plupart des circonscriptions des duels entre un candidat RN et le ou la député(e) sortant(e) au 2e tour. Sur les quinze circonscriptions que compte l'Alsace, treize députés sortants ont été réélus. Seules les 3e et 8e circonscriptions du Bas-Rhin font exception.

Les résultats et quelques réactions des députés sortants réélus recueillies à chaud dans la soirée. 

Dans le Bas-Rhin

1ère circonscription (Strasbourg Centre-Ouest)

La députée sortante Sandra Regol (Nouveau Front Populaire) est réélue avec 58,81% des voix, contre 41,19% pour son adversaire Etienne Loos (Ensemble). "Merci aux 23 414 Strasbourgeois·es qui m’ont fait confiance !", a-t-elle lancé sur Instagram.

2e circonscription (Strasbourg Sud) 

Le député sortant Emmanuel Fernandes (Nouveau Front Populaire) est réélu avec 48,79% des voix, devant la candidate Ensemble, Rebecca Breitman, avec 28,28% et Virginie Joron (RN) avec 22,94%. "La responsabilité est grande, nous relèverons ce défi ensemble."

4e circonscription (Strasbourg campagne)

La députée sortante Françoise Buffet (Ensemble) est réélue avec 61,44% des voix, devant la candidate du RN, Delphine Daubenberger, 38,56%. "La majorité présidentielle résiste en Alsace et j'en suis heureuse, les électeurs ici ont les pieds sur terre, on n'est pas dans des dérives extrêmes."

5e circonscription (Sélestat) 

Le député sortant Charles Sitzenstuhl (Ensemble) est réélu avec 55,18%, devant le candidat du Rassemblement national, Thomas Estève, avec 44,82%. "Soulagé et heureux, c'était vraiment une campagne difficile. On a tous été pris de court par cette dissolution. Cela fait 10 ans que je fais de la politique, je n'ai jamais connu une campagne aussi intense. Il y a eu un réveil républicain en Alsace."

6e circonscription (Molsheim) 

La députée sortante Louise Morel (Ensemble) est réélue avec 55,02% des voix devant le candidat du Rassemblement national, Vincent Coussedière, qui a réuni 44,98% des voix. "Je suis soulagée après cette campagne intense. Cette circonscription a dit très clairement non à l'extrême droite. Il va falloir faire preuve de beaucoup d'ouverture d'esprit pour dialoguer avec tout le monde."

7e circonscription (Saverne) 

Le député sortant Patrick Hetzel (LR) est réélu avec 54,80% face à Denis Kieffer (RN) qui récolte 45,20% des voix. "Je remercie les électeurs qui se sont fortement mobilisés. J'étais en deuxième position mais le 2e tour a été décisif, cela a été l'occasion de rappeler l'ancrage local. Un député doit connaître son territoire afin qu'il relaye ses problématiques à l'échelon national."

9e circonscription (Haguenau) 

Le député sortant Vincent Thiébaut (Ensemble) est réélu avec 54,06%, devant le candidat du Rassemblement National (RN) Marc Wolff avec 45,94%. "On milite pour la construction d'un arc républicain. Je ne crois pas à la solidité du Nouveau Front populaire, il y a en son sein de vrais désaccords sur lesquels il ne peut y avoir de consensus. Il y a des gens avec qui on peut travailler notamment à droite, ceux qui n'ont pas rejoint le Rassemblement national."

Dans le Haut-Rhin

1re circonscription (Colmar, Andolsheim et Neuf-Brisach)

La députée sortante Brigitte Klinkert (Ensemble) est réélue avec 58,24% des voix, face au candidat Laurent Gnaedig (RN). "C'est le fruit d'un travail de toute l'équipe qui m'entoure. Les électeurs ont compris l'importance des enjeux de cette élection. Mon combat portait contre le candidat du Rassemblement national, invisible sur la circonscription. Je vais dès demain à l'Assemblée National, cela va être compliqué mais pour moi ce qui est important c'est de lutter contre les extrêmes, que ce soit l'extrême droite ou l'extrême gauche."

2e circonscription (Guebwiller, Kaysersberg)

Le député sortant Hubert Ott (Modem) est réélu avec 57,82% des voix, face à la candidate Nathalie Aubert (RN). "On a tout fait pour rassembler, il fallait relever un défi dans la conception qu'on se fait de l'humain. Il s'agit de construire un projet qui réponde aux réalités du terrain, je tends la main à toutes les forces politiques qui veulent relever les défis de demain."

3e circonscription (Altkirch)

À l’issue du second tour, le député sortant Didier Lemaire (Horizons) est réélu avec 51,92% des voix, face au candidat Christian Zimmermann (RN). "C'est le fruit d'un travail de plus de deux ans effectué sur le terrain. J'ai appelé au rassemblement de l'arc républicain sur lequel on peut compter. Le message a été entendu, je vais continuer à essayer de rassembler."

4e circonscription (Cernay Fessenheim)

À l’issue du second tour, le député sortant Raphaël Schellenberger (LR) est réélu avec 50,68% des voix, face à la candidate Marion Wilhelm (RN). "Ce soir, je suis très heureux des résultats de ma circonscription, j'ai conscience que l'heure est grave pour le pays, les résultats sont compliqués. Dès demain, je retourne à Paris pour relever les manches parce qu’on a du travail. Je n'ai pas joué avec le RN, je ne le ferai pas de tout mon mandat de député. Je resterai fidèle à mes valeurs et à celles de l'Alsace, de ses traditions humanistes, c'est bien pour cela, je crois, qu'on a été réélus ."

5e circonscription (Mulhouse Est, Mulhouse Ouest, Mulhouse Sud et Habsheim)

À l’issue du second tour, le député sortant Olivier Becht (Ensemble) est réélu avec 67% des voix, face au candidat Pierre Pinto (RN). "Le résultat de ce soir nous oblige à former une grande majorité pour la France afin que les trois prochaines années ne soient pas perdues pour le pays. Le résultat nous oblige aussi à réinventer une forme de démocratie beaucoup moins verticale."

6e circonscription (Illzach)

À l’issue du second tour, le député sortant Bruno Fuchs (Modem) est réélu avec 55,25% des voix, face à la candidate Christelle Ritz (RN). "De nombreux citoyens se sont mobilisés pour éviter une vision de la France étriquée, haineuse et sans avenir au profit d'une vision humaniste. Il va falloir faire de la politique autrement, sortir de cette verticalité et répondre aux attentes de pouvoir d'achat. Si une coalition peut rassembler une partie de la gauche et des républicains, c'est par là qu'il faudra aller."

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité