Levothyrox : des Alsaciens se joignent aux dizaines de plaignants

Le Levothyrox, médicament pour soigner les problèmes de thyroïde et dont la nouvelle formule peut provoquer des effets secondaires. / © MAXPPP
Le Levothyrox, médicament pour soigner les problèmes de thyroïde et dont la nouvelle formule peut provoquer des effets secondaires. / © MAXPPP

Le levothyrox, nouvelle formule, continue de faire parler de lui. Une vingtaine d'Alsaciens a décidé de se joindre au cortège de plaignants qui souffrent d'effets secondaires graves suite à l'ingestion de ce médicament. 

Par Anne-Laure Herbet

Les plaintes continuent d'affluer d'un peu partout en France. Alors en Alsace aussi, les malades de la thyroïde se mobilisent. Un collectif facebook s'est créé, rassemblant 80 personnes. Parmi elles, une vingtaine de victimes des effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox pense à déposer plainte pour mise en danger de la vie d'autrui et manque d'information. Ils ne savent pas encore s'ils portent plainte contre X ou contre le laboratoire Merck.

Parmi eux, Sylvie Burger, habitante de Kingersheim dans le Haut-Rhin. Opérée de la thyroïde en 2011, elle prend du Levothyrox depuis. "Avec l'anciene formule, j'étais en bonne santé, j'avais une vie comme tout le monde. Mais dès que le médicament a changé, pour des raisons de packaging nous a-t-on dit, je souffre d'effets secondaires : saignements des gencives, douleurs aux articulations, le corps lourd comme du plomb mais le pire c'étaient les migraines."



Sylvie Burger s'interroge puis comprend que cela vient de son traitement. Depuis, elle reprend l'ancienne formule qu'elle trouve en Allemagne et en Espagne. Et tous ses maux ont disparu. Elle se dit en colère, c'est pour cela qu'elle décide de porter plainte avec une vingtaine d'autres Alsaciens. Ils en sont à monter leur dossier et en appellent aux élus locaux pour obtenir leur soutien et porter leur voix devant le gouvernement.


Le levothyrox est un médicament produit par le laboratoire Merck pour soigner les troubles de la thyroïde. Une nouvelle formule a été commercialisée en mars. Depuis de nombreux patients souffrent d'effets secondaires à tel point que de nombreuses plaintes ont été déposées, contre le laboratoire notamment. Et depuis le 10 novembre, contre deux ministres d'Emmanuel Macron, Agnès Buzyn et Bruno Le Maire, pour non-assistance à personne en danger. Une plainte déposée au tribunal de Grasse.
Rappel : à la mi-septembre, la ministre de la santé Agnès Buzyn, avait annoncé que les malades de la thyroïde auraient à disposition cinq nouveaux médicaments à la mi-novembre.

Ce contenu n'est plus disponible


Trois millions de personnes en France sont traitées pour des pathologies thyroïdiennes.



A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus