Montagne des singes de Kintzheim : bébés magots en vue

A la montagne des singes de Kintzheim, les mamans magots sont très protectrices avec leur nouveau-né / © Montagne des singes
A la montagne des singes de Kintzheim, les mamans magots sont très protectrices avec leur nouveau-né / © Montagne des singes

La montagne des singes, lieu de promenade familiale incontournable pour les Alsaciens depuis quasi un demi-siècle, envoie à son public un bien joli faire-part : 10 bébés magots sont nés ces derniers jours.

Par Anne-Laure Marie

La montagne des singes de Kintzheim, au pied du château du Haut-Koenigsbourg, compte désormais une dizaine de membre de plus. Une communauté d'environ 200 macaques de barbarie, appelés aussi magots, qui évoluent en toute liberté sur 24 hectares de forêt. Les femelles donnent en général naissance à un seul petit en fin de printemps ou en début d'été. Des naissances très discrète, en haut des arbres et de nuit. Des bébés d'été pour être suffisamment développés avant l'arrivée de l'hiver.
Pelage noir et grandes oreilles, les bébés magots pèsent en moyenne 600 grammes à la naissance / © Montagne des singes
Pelage noir et grandes oreilles, les bébés magots pèsent en moyenne 600 grammes à la naissance / © Montagne des singes

Le parc, né en 1969, incite donc le public à venir découvrir ces bébés magots qui se nourrissent exclusivement de lait maternel durant les 6 premières semaines de leur existence.

Vocation de préservation et de recherche

Pour rappel, la montagne des singes, qui contient à elle seule 2% de la population des macaques de barbarie, à vocation de préservation et de recherche. Il reste moins de 8.000 magots en Algérie et au Maroc, leurs terres d'origine, contre 23.000 en 1978. 600 macaques, nés à la montagne des singes, ont pu être réintroduits en milieu sauvage. L'espèce est classée, depuis 2008, espèce en danger par la liste rouge UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus