Rallye: un équipage de jeunes alsaciens à la recherche de sponsors pour le raid humanitaire 4L Trophy en 2023

Publié le Mis à jour le

Thomas, Lucas, Arthur et Maxime préparent deux voitures pour le raid humanitaire du 4L Trophy 2023. Pour l'heure, leurs véhicules sont encore en pièces détachées, sponsors et argent en cours de recherche, mais pour les quatre amis, l’aventure a commencé.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

L’idée de participer au raid humanitaire du 4L Trophy 2023, entre Biarritz et Marrakech au Maroc, est venue à Thomas, sur un coup de tête. Il en a parlé à son ami d’enfance , puis à Arthur et, ensemble, ils l’ont proposé à Maxime. 

Tous les quatre vont donc participer au prochain plus grand raid humanitaire d'Europe, avec deux 4L, encore en pièces détachées en ce mois de mai 2022. Les sponsors et l’argent sont en cours de recherche, il reste beaucoup à faire, mais pour les quatre amis, l’aventure a bel et bien commencé.

Aucun des quatre garçons âgés aujourd'hui de 17 à 19 ans n'aurait jamais cru participer à cette course d’orientation de dix jours. Et pourtant, en février 2023, ils feront partie des 1.500 équipages au volant de la légendaire petite voiture française. Le rallye étant réservé aux 18-28 ans, l'équipage alsacien doit patienter un peu, car Thomas, lycéen, n’a pas encore l’âge requis et comme Lucas, il prépare ses examens en ce mois de mai. Ils sont donc inscrits pour 2023.

Châssis d’un côté, moteur de l’autre

Pour l'heure, les voitures sont en chantier. Arthur, lui, a déjà un métier. Et ça tombe bien, il est mécanicien moto, donc le référent technique de l’équipage et un des deux pilotes. "Pour les préparatifs, ma part du travail est de préparer les deux véhicules pour le raid, en m’occupant de la partie mécanique qui consiste à réparer et à fiabiliser. Faire ce rallye humanitaire est une première pour moi. Je n’aurais jamais imaginé être un jour au départ" confie-t-il.

J’ai commencé à en parler autour de moi et tout le monde a été enthousiasmé par l’aventure

Arthur

"Après avoir pris la décision, j’ai commencé à en parler autour de moi et tout le monde a été enthousiasmé par l’aventure. Ma famille m’a surtout apporté de l’aide sur le plan technique, pour la préparation des véhicules et la recherche de sponsors pour différentes pièces automobiles.

Pour Lucas, 19 ans, étudiant en économie et gestion, ce rallye est "une expédition sans précédent. Au fur et mesure que l’on avance, on se rend réellement compte du projet. Pour les préparatifs, ma part du travail avec Thomas, est de rechercher et de créer des partenariats avec des entreprises afin de trouver les fonds nécessaires pour réaliser ce rallye. Et en même temps, je découvre et j’apprends avec passion l’aspect mécanique des 4L."

Une aventure technique et humaine

Même s’ils n’ont jamais participé à aucune course d'orientation en voiture, ils savent que les dix jours de rallye seront une épreuve, tant physique que mentale. Mais pour la préparation, ils peuvent compter sur leurs parents et amis. "Ils me soutiennent, m’encouragent et me conseillent" se réjouit Lucas." Pour moi, je pense que cela fera partie d’un moment très enrichissant, étant donné que ce raid rassemble aventures et humanitaire."

C'est aussi ce qui les a motivé pour se lancer affirme Arthur, le mécanicien : "J'ai sauté sur l’occasion et directement accepté, en vue du défi et des moments de partage que l’on passerait ensemble avant, pendant et après cette aventure.

Aventure qui s'applique désormais aussi à être la plus "écoresponsable" possible, notamment avec l’opération "Désert propre" qui sollicite l’écoresponsabilité de tous les participants. 

Maxime, copilote d'Arthur, est peintre en bâtiment. Il se charge de la partie administrative de l'association et du dossier à l'attention des sponsors. Sa famille lui semble tout aussi impatiente que lui. "Ma mère nous aide à préparer des denrées non-périssables, qui sont obligatoires pour faire ce raid." Car en effet, le rallye permet aussi d'apporter de l'aide à des enfants, par l'intermédiaire de l'association Les enfants du désert. 

Thomas, à l'origine du projet et président de l'association est lucide, mais il sait que même une petite action peut porter de beaux fruits. "Ce rallye est avant tout pour moi une grande aventure ! Mais elle a un autre gros point positif, c'est le côté humain qu'apporte ce raid. Même si ce que nous allons ramener ne sera qu'une goutte d'eau par rapport à ce qu'ils ont besoin, nous pourrons nous dire que nous y avons participé. Lui aussi a un papa aux petits soins, "on dirait presque qu’il voudrait partir avec nous, il est souvent présent pour nous aider ou nous prodiguer des conseils." 

Même si ce que nous allons leur apporter ne représente qu'une goutte d'eau par rapport à ce dont ils ont besoin, nous pourrons nous dire que nous y avons participé.

Thomas, à l'origine de l'aventure des quatre Alsaciens

A la recherche de sponsors

Certaines entreprises locales ont déjà été séduites par l'aventure des quatre amis et ont décidé de les soutenir. "L’une nous offre des pneus, une autre deux mallettes à outils. Dès qu’on a un moment de libre, on envoie des mails ou on va les démarcher directement. On a eu des jerricanes, des sangles de remorquage si jamais on est bloqués dans le sable, deux cartables remplis de fournitures scolaires, grâce à une entreprises BTP... Pour l'instant, nous avons sept sponsors et avons réuni environ 7.000 euros." Pour boucler le budget, il leur faudra au total 20.000 euros, mais ils ne chôment pas et utilisent chaque moment de libre pour convaincre de nouveaux donateurs. 

En quelques mots, Thomas résume ce que représente ce 4L Trophy pour lui et ses amis : "C’est plus qu’un simple rallye, c'est un grand moment qui restera dans nos mémoires." Nul doute que leur souhait de bousculer leur quotidien et de rencontrer des personnes d’horizons très différents sera réalisé.