• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Sélestat : un tournoi de rugby interrompu par la sous-préfecture pour plusieurs “traumatisme légers”

© Sebastien JARRY / Maxppp
© Sebastien JARRY / Maxppp

C'est un tournoi de rugby comme il peut en avoir au mois de juin. Mais celui de Sélestat organisé ce dimanche 10 juin a été interrompu par la préfecture. 50 enfants ont été blessés, de petits traumatismes certes, mais le dispositif prévisionnel de secours de la Croix Rouge a vite été débordé. 

Par A.B.

[Article modifié le lundi 11 juin à 11 heures avec modification du titre et rajout du lien sous le premier paragraphe, lié au témoignage de l'organisateur et de journalistes de France 3 Alsace sur place]

Le SDIS 67 a été sollicité à de nombreuses reprises ce dimanche 10 juin pour des évacuations sanitaires. La compétition de rugby regroupant 1.200 enfants et qui se tenait chemin du Gruweg à Sélestat a dû être interrompue. Le dispositif prévisionnel de secours (DPS) assuré par la Croix Rouge a rencontré de grandes difficultés pour faire face à la situation. Car au courant de la journée, les secours ont recencés jusqu’à 15 blessés en simultané à évacuer.  Au total, le tournoi de rugby a fait 50 blessés, dont 11 ont dû être évacués par le SDIS67. Les pompiers évoquent des blessures légères. Il s'agirait de "traumatismes légers liés au jeu du rugby", nous a confirmé l'officier Codis.


Le Rugby Club Sélestat Giessen, organisateur de l'événement, a souhaité apporter des précisions ce soir : "Vous faites état d’un emballement que nous avons effectivement connu ce jour - quelques précisions : 1310 participants / 50 soins / 12 évacuations (pas forcément dues à la pratique de la discipline) - Certes pour ces jeunes joueurs ce sont des blessures et nous ne minimisons pas. Toutefois rapporté à la dimension de la manifestation, il est permis de s’interroger sur le grossissement des faits et la volonté de nuire au rugby - qui reste une discipline amusante dans ces catégories."

Clara Thomas, la sous-préfète de Molsheim a ordonné l’arrêt de la compétition à l’organisateur afin d’organiser les évacuations en limitant l’impact sur la couverture opérationnelle du secteur.

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus