• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un véhicule amphibie franco-allemand, unique au monde va entrer en service

© Catherine Munsch
© Catherine Munsch

Cet imposant véhicule de 11 tonnes est un mixe entre un camion et un bateau. Dès 30 à 40 cm de hauteur d'eau, il passe en mode amphibie. Un nouvel outil crucial dans le secours aux populations, de part et d'autre de la frontière franco-allemande. Un véhicule qui a failli ne pas exister.

Par Catherine Munsch

Il va servir aux Allemands et aux Français essentiellement à proximité de la frontière, mais "il pourrait aussi être à Paris en une nuit, si nécessaire", nous explique le chef de l'unité THW, l'agence fédérale pour le secours technique de Germersheim. C'est un véhicule créé tout spécialement pour le secours aux populations en cas d'inondations notamment. Du sur-mesure pour l'équipe franco-allemande de la protection civile basée à Germersheim, à 80 km au nord de l'Alsace. Il peut évacuer une vingtaine de personnes en même temps et transporter 4 tonnes de matériel. 

20 personnes peuvent être évacuées en même temps / © Catherine Munsch
20 personnes peuvent être évacuées en même temps / © Catherine Munsch

Là où un camion voit ses moteurs noyés, ce véhicule multi-interventions va flotter et devenir bateau. 
© CMunsch
© CMunsch

Au départ il n'était pas prévu que ce véhicule devienne un véhicule de secours en cas d'inondations. C'était une commande des Irlandais pour promener les touristes sur la Liffey, le fleuve qui traverse Dublin. Mais finalement ils ne l'ont pas acheté, et il est parti dans un garage à Berlin où il aurait pu rouiller tranquillement. C'était sans compter avec les bonnes antennes du chef de l'unité de secours technique de Germersheim, Uwe Keller. Il a eu vent de cet engin et a réussi à convaincre sa hiérarchie de l'utilité de le transformer en véhicule de secours multifonctions. Et il les a convaincu. Aujourd'hui ce véhicule peut sauver des vies dans les zones inondées, mais il peut aussi poser des barrages flottants en cas de pollution, partir à la recherche de personnes disparues, ravitailler des populations et bien sûr les évacuer. 

© CMunsch
© CMunsch

Le passage de la terre vers l'eau et de l'eau vers la terre se fait en douceur. 
© CMunsch
© CMunsch

300 000  euros c'est le coût global du camion amphibie. 200 000 pour acquérir et aménager le véhicule lui-même et 100 000 pour la formation des personnels. Car bien sûr il va falloir des conducteurs spécialisés. Sur terre ou sur l'eau, la réaction de l'engin n'est pas la même. Pour l'instant ceux qui pilotent ont le permis poids lourd et le permis bateau. 

Le dossier est porté par les autorités allemandes et soutenu par l'Europe. 
Cinq partenaires se sont réunis pour assurer le financement : le THW, l'agence fédérale pour le secours technique de Germersheim, le Landkreis Germersheim, la Protection civile du Bas-Rhin, le département du Bas-Rhin et l'Eurodistric Pamina (Pamina est un territoire des deux côtés du Rhin qui regroupe 1;7 millions d'habitants et 50 000 entreprises).

En cas d'inondations simultanées des deux côtés du Rhin, pas de craintes, le bureau de gestion des crise agira comme tout service urgence, en procédant à une hiérarchisation des interventions à faire.

Yves François, président de l'association départementale de protection civile du Bas-Rhin :
"En cas d'inondations simultanées en France et en Allemagne, le process est celui de tout service d'urgence : la hiérarchisation des intervention à faire"



 

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus