ZAD de Kolbsheim : de nouvelles tensions et une interpellation au petit matin

Ce mercredi 12 septembre au matin, nouveau face à face tendu entre les forces de l'ordre et les militants opposés au GCO. Un manifestant a été interpellé. Les travaux du Grand Contournement Ouest de Strasbourg ont démarré sous haute tension, il y a deux jours.

Le soleil n'était pas encore levé  sur le site de la ZAD de Kolbsheim. Il était environ 5h30 lorsque deux porte-charge transportant des engins de chantiers sont arrivés sur la zone de chantier du GCO du côté d'Ernolsheim-sur-Bruche, le long de la RD93. Ils étaient encadrés par plusieurs véhicules des forces de l'ordre.

Une vingtaine de manifestants était sur place. De nouvelles altercations ont eu lieu avec les forces de l'ordre qui auraient fait usage de gaz lacrymogène. Un manifestant a été interpellé.
 

Contacté par téléphone, Dany Karcher, le maire de Kolbsheim n'était pas sur place lors de l'échauffourée mais la pasteur du village lui a rapporté que l'individu interpellé chantait. 

Le maire dit "ne plus rien à attendre de ce gouvernement". Il envisage de brûler son écharpe d'élu ce mercredi. Pour l'heure, il attend José Bové et Martine Wonner, la députée LREM de sa circonscription. Cette dernière devait monter dans le TGV pour Paris ce matin. L'échange téléphonique matinal qu'elle a eu avec le maire de Kolbsheim, Dany Karcher, l'en a fait descendre.

Les travaux de Grand Contournement Ouest de Strasbourg ont démarré sous haute tension le lundi 10 septembre.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité