“On essaye de l'empêcher, mais y'a pas moyen” : les riverains impuissants face au démarrage des travaux du GCO

Abattage des arbres dans la forêt du Grittwald à Vendenheim / © V.Ruiz Suri
Abattage des arbres dans la forêt du Grittwald à Vendenheim / © V.Ruiz Suri

Il n'aura fallu que quelques heures aux engins pour déboiser 20 hectares de terrain à Vendenheim dans la forêt du Grittwald. Les riverains, soutenus par l'eurodéputé EELV José Bové, assistent impuissants à l'abattage des arbres sous la surveillance des forces de l'ordre.
 

Par Judith Jung

Quelques heures seulement se sont écoulées entre l'évacuation de la ZAD du Moulin à Kolbsheim et le démarrage des travaux préalables au Grand contournement Ouest de Strasbourg (GCO). A l'oeuvre toute la journée, les engins ont déboisé 20 hectares de forêt sous le regard impuissant des opposants au projet accompagnés par José Bové.
 

L'eurodéputé (EELV) est venu dénoncer les irrégularités du dossier, constat d'huissier à la main : "le lierre n'a pas été arraché, les écorces n'ont pas été retirées", pour lui le groupement Arcos et Vinci n'auraientt pas respecté ses obligations environnementales. Et alors que le dialogue de sourds s'installait à Vendenheim, d'autres machines entraient en action fin d'après-midi à Kolbsheim sur le site de la ZAD du Moulin.
 

Pour les anti-GCO il reste un dernier espoir, le rendez-vous obtenu avec le ministre de la transition écologique François de Rugy, jeudi 13 septembre.
 

 

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : Georges Boysen, le "brésilien"

Les + Lus