Alstom : les élus du Grand Est à l'Elysée pour défendre les emplois

Neuf élus du Grand Est sont reçus à l'Elysée ce mercredi après-midi. Ils entendent alerter le chef de l'Etat sur le danger de passer par un appel d'offres pour renouveler les trains Corail vieillissants et le risque de perdre des milliers d'emplois industriels.


Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Parmi les élus qui seront reçus figureront les Alsaciens Fabienne Keller, sénatrice et secrétaire nationale des Républicains en charge des Transports, Frédéric REISS, Député LR , Guy-Dominique KENNEL, Sénateur LR, André REICHARDT, Sénateur LR et Claude KERN, Sénateur LR.
Depuis l’annonce d’Alain Vidalies, Secrétaire d’État chargé des Transports, de renouveler le parc de trains Corail via un appel d’offres et non par extension des contrats cadres, ces élus s'attendent à 2 scénarios qu'ils jugent dangereux pour Alstom :

  • Soit Alstom remporte l'appel d'offres et doit alors faire face à un "creux de charge" de plusieurs mois car la procédure d'appel d'offre est longue à se concrétiser.  Un creux de charge qui sera difficile à gérer financièrement.
  • Soit elle ne remporte pas cet appel d'offres et dans ce cas l'avenir d'Alstom transport est très incertain.