• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Après Nancy et Thionville, un centre du sommeil voit le jour à Epinal

Journée du sommeil / © Claude Mangin-France 3 Lorraine
Journée du sommeil / © Claude Mangin-France 3 Lorraine

Le réseau de centres de sommeil Cereves inaugure ce vendredi 22 mars 2019 une unité à Epinal à la clinique de la Ligne Bleue. Enjeu de santé publique, les troubles du sommeil touchent de plus en plus de monde. Après Nancy et Thionville, le Cereves est désormais présent dans les Vosges.
 

Par Francine Dubail

Les français dorment de moins en moins. Selon un baromètre de santé publique il faut 7 heures de sommeil au minimum. En Lorraine les CEREVES les Centres d’Etudes, de Recherche, d’Evaluation de la Vigilance et du Sommeil ont pour but de prendre en charge exclusivement les malades souffrant de troubles du sommeil.
Le premier centre a été créé près de Nancy à la polyclinique de Gentilly de Maxéville en 2015, un 2e a vu le jour à Thionville à la clinique Le Kem et ce vendredi 22 mars 2019 un 3e centre est inauguré à Epinal à la clinique Bleue du groupe Pasteur.
Dans le cadre de la Journée Nationale du Sommeil de ce vendredi 22 mars une opération Portes ouvertes est organisée dans les différents centres lorrains.
Le réseau de centres de sommeil Cereves a été créé par le professeur Vespignani, aujourd'hui Professeur honoraire de neurologie. Nous avons voulu en savoir plus sur les raisons qui nous empêchent de dormir et quels sont les conseils à suivre pour retrouver un bon sommeil.

Trois conseils pour retrouver un bon sommeil 

  •  Se lever tous les matins à la même heure y compris les week-ends en prenant une douche chaude et en s’exposant à la lumière.
  •  Se coucher non pas à l’heure que l’on choisit mais à l’heure de l’arrivée du sommeil (éviter de s’endormir devant la Tv dans son salon puis de monter dans sa chambre en croyant obtenir tout de suite le sommeil). Le prochain "train du sommeil" risque fort de passer 1h30 après le premier!
  • Réserver la chambre et le lit au sommeil et à l’amour (enlever la Tv, les écrans, les bonbons ou autres).
Les horaires réguliers de coucher et de lever sont conseillés. Ils ne doivent pas être décalés de manière majeure pendant le week-end. Enfin, éviter les excitants est indispensable
 

Qu’est ce qui nous empêche de dormir? 

Si aucune cause n’est trouvée à l’origine du "mauvais Sommeil" et en sachant que les causes sont diverses, somatiques ou psychologiques, pour comprendre il faut savoir:
  •  Le sommeil ne peut se mettre en place qu’après la fermeture de l’éveil, donc tout ce qui stimule l’éveil empêche le sommeil (excitants externes, bruit, lumière, excitants, stress anxiété appréhension du lendemain rumination des problèmes...)
  •  Le cerveau accepte de se mettre "en sommeil que si le corps est en sécurité", donc si les organes donnent un message d’inconfort le sommeil ne se produit pas. Cela se réalise  par exemple si l’estomac n’est pas vide, donc il faut éviter les dîners tardifs et gras.
  •  Le passage de la veille au Sommeil doit être favorisé (c’est l’image d’une porte qui doit aisément pouvoir se fermer) ce passage n’est pas un interrupteur; il se fait progressivement d’où les rites d’endormissement spécifiques à chacun qu’il faut respecter. Il faut favoriser la détente.

A quel moment faut-il consulter?


Dés lors que le sommeil n’est plus récupérateur, que le dormeur a le sentiment de se réveiller encore fatigué voire plus fatigué qu’au coucher.
Il faut savoir que la qualité du sommeil n’est pas en relation directe avec sa durée: un sommeil court peut être récupérateur et un sommeil long peut ne pas être récupérateur.
Lorsque l’entourage observe des phénomènes anormaux pendant le sommeil: irrégularités voire arrêts respiratoires, mouvements anormaux, et surtout si la personne somnole le jour avec un risque professionnel, un risque accident de la route ou si un enfant a des difficultés scolaires et lutte contre le sommeil il faut consulter. 
Il y a également  des symptômes inattendus n’ayant apparemment rien à voir avec le sommeil, comme par exemple le besoin d’uriner plusieurs fois la nuit, et les troubles d’attention, de concentration ou de mémoire alors il ne faut pas hésiter.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus