Ardennes : Le Cabaret Vert reçoit un formidable soutien financier de son public, malgré l’annulation

Tous ceux qui avaient réservé des places pour le Cabaret Vert 2020, avaient jusqu’au 31 juillet pour se faire rembourser, après l’annulation, à cause de la Covid 19. Mais beaucoup y ont renoncé. Résultat : 125.000 euros vont permettre d’assurer la survie de l’association.
 
Lors de l'édition 2019, plus de 100 000 personnes ont été accueillies sur le site du Cabaret Vert.
Lors de l'édition 2019, plus de 100 000 personnes ont été accueillies sur le site du Cabaret Vert. © F. Morel / France 3 Champagne-Ardenne
Depuis sa première édition, en 2005, le Cabaret Vert a remporté un succès croissant, affichant même d’excellents résultats en 2019, avec quelque cent deux mille spectateurs. Il faut dire qu’au fil des années, les organisateurs ont proposé des affiches alléchantes. Jacques Higelin, Hubert-Félix Thiéfaine, la Grande Sophie, Massive Attack ou encore Placebo se sont produits à Charleville-Mézières. Seulement, cette année, le Coronavirus a entraîné l’annulation de cet évènement toujours attendu pendant la deuxième quinzaine du mois d’août. Les quatre jours de fêtes, qui étaient prévus du 19 au 22 août, n’auront pas lieu. Une mauvaise nouvelle pour les amateurs de rock, reggae, électro ou métal, entre autres. Pourtant, la réaction du public apporte du baume au cœur des organisateurs.

Une dynamique positive

"Ce qui se passe est touchant", explique Nicolas Humbertjean, qui est l’attaché de presse du festival. "Comme on n’entend pas reproduire notre programmation, plutôt que de dire que les billets achetés seraient valables l’an prochain, on avait décidé de proposer un remboursement. Beaucoup ont fait le choix de nous apporter leur soutien en y renonçant. C’est formidable ! 125.000 euros restent ainsi dans les caisses. Il y a aussi plein d’indicateurs positifs. On est soutenu par des entreprises privées et même des riverains, dont on aurait pu penser que le festival leur apportait des nuisances. C’est une bonne surprise. Ca veut dire qu’ils apprécient le Cabaret Vert, qui est un évènement pour le territoire. On n’en attendait pas autant."
 

Le festival ne va pas mourir

Fort de ses encouragements, l’organisation va se battre pour pouvoir proposer en 2021, un programme riche. "Certains artistes sont en contact pour une reconduction, mais on veut faire  une nouvelle offre, même si on ne sait pas encore, à l’heure actuelle, quelle édition on pourra mettre en place. On ignore ce que sera notre situation financière, et où en sera le niveau sanitaire. Pour quelle durée va-t-on travailler ? C’est trop tôt pour le déterminer."


C’était bien parti

L’épidémie a porté un mauvais coup à la seizième édition du Cabaret Vert. "Côté réservations, c’était notre meilleur départ depuis 2005, et on avait engagé des frais à hauteur d’un million d’euros", poursuit Nicolas Humbertjean. "On aimerait proposer de grosses têtes d’affiche en 2021, mais pour l’instant, c’est l’incertitude sur les artistes internationaux."

Tous ceux à qui le festival va manquer cette année, et ils sont nombreux, peuvent toujours faire des dons à l’association. Ce n’est qu’à l’automne, que le bilan définitif pourra être fait. Pour l’heure, la bonne nouvelle, c’est que le Cabaret Vert va continuer, même avec une année 2020 probablement déficitaire. Une bonne nouvelle pour les spectateurs qui apprécient le festival de bandes dessinées qui a lieu pendant le Cabaret Vert, mais aussi les ateliers, les expositions qui s’y tiennent. Une excellente nouvelle aussi pour les plus de deux mille bénévoles qui s’y retrouvent au fil des éditions.
Cela également, c’est le signe que les ardennais sont attachés au Festival qui constitue une très belle vitrine pour le département.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs musique culture