Ardennes : des enfants de maternelles et le personnel d'une école testés positifs au Covid par erreur

Dans une école maternelle des Ardennes, à Sormonne, enfants et enseignants ont reçu un appel de l'ARS leur annonçant qu'ils étaient positifs au Covid-19. Finalement, il s'agissait d'une erreur du laboratoire d'analyses. 

Les tests salivaires dans une école de Sormonne, près de Charleville-Mézières annoncés positifs, étaient en fait négatifs. Illustration.
Les tests salivaires dans une école de Sormonne, près de Charleville-Mézières annoncés positifs, étaient en fait négatifs. Illustration. © Karen Kubena, MaxPPP

Pendant quelques heures, le quotidien de plusieurs familles des Ardennes a basculé du mauvais côté de la pandémie de Covid-19. Testés positifs après un dépistage salivaire le 23 mars, effectué par la Croix Rouge, à l'école de Sormonne, dans les Ardennes, des enfants de maternelles et leurs maîtresses ainsi que le personnel d'accueil ne sont pas passés loin du confinement. Sauf que le test annoncé positif par l'ARS était en fait négatif. Un soulagement après quelques heures de stress, mais qui interroge sur place avec un arrière-goût amer. L'affaire a été révélée par nos confrères de la Semaine des Ardennes. 

Contacté par France 3 Champagne-Ardenne le mercredi 24 mars, le maire de la commune de Sormonne, François Deneux, par ailleurs président du syndicat scolaire du secteur, nous confirme les faits et avoue avoir été très surpris par cette invraisemblable scénario. "On ne peut être qu'énervé, car celà enclenche beaucoup trop de choses. D'abord la panique auprès du personnel, des parents, des collègues. Une fois que le test positif a été annoncé par l'ARS, c’est toute la machine qui se met en route. J’allais fermer l’école, alors qu'on ne l’a jamais fermée depuis le début du Covid. C’est embêtant aussi car le système de l'ARS et la CPAM qui appelle les gens un par un, leur disant vous êtes positif et vous devez vous isoler est impératif. C’est gênant", répète l'élu.

 

Panique au village

D'autant que l'équipe municipale rappelle régulièrement la marche à suivre à ses administrés, les 545 Sormonnais, en cas de contamination au Covid-19. "L'isolement est le meilleur moyen de protéger les autres". Le refrain est maintenant très bien connu. Pour preuve avec ce post Facebook publié sur la page communale le 8 mars. Autant dire que sitôt les résultats des test soit-disant positifs connus, c'était le branle-bas de combat au village. Certains parents ne sont d'ailleurs pas allés travailler le lendemain. 

Rassurer les "faux cas contacts"

Une fois que l'erreur a été identifiée auprès du laboratoire d'analyse Bio Ard’Aisne, l’inspecteur d'académie a finalement appelé le maire pour lui annoncer la bévue. Ce dernier a ensuite rappelé le personnel et la directrice de l'école. "On a essayé de rassurer les gens, les faux cas-contacts". Finalement l’école sera bien ouverte ce jeudi 25 mars. Le personnel sera présent et rassuré. "Ils ne sont pas positifs, mais je leur ai conseillé de faire un test PCR pour les rassurer, ajoute le maire de Sormonne. Le doute reste… Quand on vous dit que vous êtes positif. Il y a toujours un doute, même si ce n'est pas vrai". Le fameux doute persistant ou le "pas de fumée sans feu". 

D'autant que du côté des familles, on avait commencé à organiser l'isolement lié à un cas positif dans le foyer. Selon nos confrères de la Semaine des Ardennes, ces résultats positifs ont provoqué un "vent de panique dans chaque foyer. Appels aux employeurs pour se déclarer cas contact, prise de rendez-vous pour toute la famille pour un test PCR. Tout le monde commence à prendre des mesures, à prévenir les gens qu’ils ont croisé, etc. Même la CPAM envoie logiquement un message d’alerte, prévenant qu’il faut s’isoler et que chacun sera contacté pour connaître la démarche à suivre".

Enervé, le maire l'est encore certes, mais pas au point de remettre en cause les tests qui ont été réalisés dans cette école maternelle ardennaise. "Il fallait le faire. C’est bien. L'opération s’est très bien passée, les bénévoles ont fait leur travail. C’est une erreur d’aiguillage sur le labo. Ce qui prouve que la machine est bien rodée, car elle s’enclenche", continue l'élu local. Le test a eu lieu mardi 23 mars. Il y a aurait plusieurs écoles concernées. D'où l'appel de l’inspection d’académie.

Les parents ont été priés de contacter le laboratoire pour mettre à jour les données. Même si la fausse positivité a duré que quelques heures dont une (mauvaise) nuit, le maire lui-même s'est inquiété. "J’ai été en contact avec une des employées de l'école, je me suis posé des questions. Et les enfants ne portent pas de masque en maternelles. Certains ont deux ans". Ces enfants de Sormonne ne rejoindront pas les cas positifs du département des Ardennes. En date du 24 mars 2021 on compte selon la préfecture des Ardennes 750 nouveaux cas confirmés de Covid sur 7 jours glissants, douze personnes hospitalisées en service de réanimation et un taux d'incidence de 282,5 pour 100.000 habitants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société