Ardennes : observer les étoiles à Signy-l'Abbaye, la promesse d'une belle soirée d'été

Le Club d'astronomie de Signy-l'Abbaye (Casa), propose d'observer les étoiles, constellations et planètes du ciel des Ardennes. Les nuits des étoiles ont lieu le 31 juillet et les 6 et 7 août.
Deux galaxies entrent en collision dans la constellation de la Baleine. Image prise par le télescope spatial Hubble.
Deux galaxies entrent en collision dans la constellation de la Baleine. Image prise par le télescope spatial Hubble. © Nasa & Esa, MaxPPP

Les Ardennes vous promettent d'admirer les constellations, le coucher du Soleil, l'étoile du berger, ou encore les anneaux de Saturne. Il ne manquerait plus que voir le spationaute Thomas Pesquet faire coucou depuis sa station spatiale internationale (ISS)...

Cette promesse vient du Club d'astronomie de Signy-l'Abbaye (Casa). L'association organise plusieurs nuits des étoiles entre fin juillet et début août 2021. Cette animation est gratuite.

Rendez-vous est donné les samedis 31 juillet et 7 août 2021, et le vendredi 6 août. Il suffit de se rendre au terrain d'observation de Dommery. Il s'agit de la commune voisine de Signy-l'Abbaye, dont la médiathèque héberge le Casa (voir sur la carte ci-dessous).
 


L'observation de nuit commence à 21 heures les trois soirs concernés. À noter que les samedis 31 juillet et 7 août, une observation du Soleil est prévue dès 15 heures.

La secrétaire générale du Casa, Laurence Viot, a répondu aux questions de France 3 Champagne-Ardenne. "Ça permet aux astronomes de se retrouver quand les précédentes observations n'ont pas pu avoir lieu à cause des conditions météo. Nous sommes des amateurs, mais on peut montrer aux gens ce qu'ils peuvent voir de chez eux, transmettre ce qu'on sait. On veut montrer ce qui existe au-dessus de nos têtes."

Le spectacle est splendide. "Vous êtes tellement pris par le ciel profond ou les planètes : il y aura Jupiter et Saturne... Rien que voir la Lune, à son premier quartier ou pleine, c'est joli, on peut distinguer ses cratères. C'est merveilleux, il y a tout ça au-dessus de nous. C'est un monde invisible, qui bouge : on peut expliquer que ce qu'on voit en hiver n'est pas au même endroit en été..."
 

Pour petits et grands

Tout le monde peut venir, de 7 à 107 ans. "On donne des cartes du ciel aux enfants - et même aux adultes - et on leur explique comment regarder le ciel." À éclairer à la lumière rouge -si elle est blanche (torche...), on risque l'éblouissement et de moins voir les étoiles- il faut s'habituer à l'obscurité. 

Justement, au sujet des enfants, "c'est toujours intéressant qu'ils voient ça. En regardant Saturne, ils sont étonnés de voir les anneaux : les différentes couleurs, etc. Et les enfants disent que c'est beau. Ils ont des questions basiques aussi : savoir ce qu'est la Grande Ourse, la Petite Ourse... Les parents ne savent pas, donc on leur explique : comment situer, parler de la casserole... Et on voit les enfants retenir : il suffit d'être simple pour comprendre ce qu'il se passe dans le ciel." Elle prend l'exemple d'une petite fille qui est venue et qui, depuis, montre les étoiles à sa grand-mère à travers sa fenêtre.

L'observation depuis chez soi peut aussi se faire, mais c'est compliqué s'il y a de la pollution lumineuse. En été, on peut commencer à voir des choses à partir de 22 heures.
 

Organisation rodée

Le matériel mis à disposition de toutes et tous est plutôt onéreux, de l'ordre de 8.000 euros l'unité (il faut y faire attention). "On a des télescopes; des lunettes [ce n'est pas la même chose; ndlr]. Dont une solaire, avec un filtre, qui permet d'observer le Soleil et ses éruptions. Sans ça, ça vous brûle les yeux." 

Tout a été prévu. "On a mis un barbecue au service des gens qui voudraient manger. On a pensé à ceux qui venaient dès 15 heures et resteraient le soir. Il y a aussi des bancs pour les gens qui veulent manger sur place et amener leur pique-nique." Il y a aussi des toilettes, et l'évènement est annoncé comme étant accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Le contexte sanitaire particulier rend obligatoire la réservation en ligne (ou par téléphone au 03 24 56 93 02 ou 03 24 58 33 37, sans oublier par courriel à l'adresse contact@casa-astronomie.fr). Le port du masque est de mise et du gel hydroalcoolique mis à disposition.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace idées de sorties sorties et loisirs