Charleville-Mézières : une agence bancaire fermée une semaine à cause du covid-19

Le virus a frappé la banque, à Charleville-Mézières. Une agence importante du centre-ville a fermé ses portes une semaine. 7 cas de covid sur 12 agents ont été diagnostiqués. L'agence rouvre ce vendredi 2 octobre. 

l'agence bancaire de Charleville fermée pendant une semaine, rue Jean Jaurès
l'agence bancaire de Charleville fermée pendant une semaine, rue Jean Jaurès © Alexis Dumoulin - FTV
Pire qu'un voleur. Le virus déjoue même la banque. A Charleville-Mézières dans les Ardennes, une agence de la Caisse d'Epargne a été fermée une semaine pour cause de covid-19. Pas une petite agence, la plus importante de la commune. Sept agents sur la douzaine que compte le site de la rue Jean-Jaurès ont été contaminés. Dont le directeur lui-même, selon nos informations.

Le service de communication de la banque nous le confirme. "L’agence Caisse d’Epargne de Charleville Jean-Jaurès a été fermée pendant une semaine, compte-tenu de cas Covid avérés et des dispositions sanitaires mise en place par la Caisse d’Epargne Grand Est Europe dans ce cadre". Elle précise la situation dans un communiqué le 2 octobre. Expliquant en effet, qu'un collaborateur de l’agence de Charleville Jean Jaurès a été détecté positif Covid 19 la semaine dernière.

La Caisse d’Epargne Grand Est Europe a décidé de mettre à l’isolement l’ensemble des collaborateurs de l’agence, de fermer l’agence le jeudi 24 septembre et de mettre en œuvre les mesures de nettoyage et de désinfection prévues dans le protocole sanitaire en vigueur dans l’ensemble des établissements (agences et sites administratifs) de la Caisse sur l’ensemble de son territoire.
 

"à la disposition des autorités sanitaires"

"Au cours de la période d’isolement, quatre autres collaborateurs ont été testés positifs. Ils poursuivent actuellement une période d’isolement, conformément au protocole sanitaire préconisé par l’Agence Régionale de Santé Grand Est. Suite à ces mesures d’isolement, l’agence a pu rouvrir ce vendredi 2 octobre dans des conditions normales de fonctionnement, toutes les dispositions ayant été prises pour assurer la protection des collaborateurs et des clients dans le respect de l’ensemble des gestes barrières et du protocole sanitaire de la Caisse. La Caisse d’Epargne est à la disposition des autorités sanitaires, de l’ARS et de l’Assurance Maladie pour toute éventuelle investigation complémentaire".

Pour la clientèle, un peu étonnée de ce silence devant la porte de l'agence, un système de téléphonie a été mis en place. Mais rien n'est indiqué sur les vitres de l'agence. "Les appels des clients ont été systématiquement transmis au Centre de Relation Clientèle qui a assuré la gestion des demandes. Les mails ont également été traités", confirme le service communication. Le distributeur de billets est resté ouvert et en service. "Les clients qui le souhaitaient ont également pu se rendre dans une autre de nos agences dans l’agglomération". 
 
Les locaux de l'agence bancaire fermée rue Jean-Jaurès à Charleville-Mézières.
Les locaux de l'agence bancaire fermée rue Jean-Jaurès à Charleville-Mézières. © FTV

Question sur les gestes barrières

Selon nos informations, le premier cas de covid a été détecté le 22 septembre, une personne a été malade, "mais elle est venue à l’agence, et par ce fait là, a contaminé les autres collègues. Ce n’était qu’une toux, non persistante, semble-t-il. Ce cas s'est avéré positif". Une banalité en ces temps de pandémie. Sauf que l'une des personnes contaminée serait un cas préoccupant. Une jeune femme sans souci de santé particuliers. "Elle a de gros symptômes, elle est allée faire un scanner ce jeudi après-midi", précise notre interlocuteur qui souhaite rester anonyme. Ce qui ne nous a pas été confirmé par la banque, qui assure et rassure. "Il n'y a pas de cas préoccupant. Les gestes barrières sont systématiques dans nos agences. Tout est mis en oeuvre pour assurer la protection des clients et des collaborateurs". Les clients vont donc pouvoir revenir sans crainte, après une semaine sans conseiller à qui parler de son argent. 

A partir de ce vendredi 2 octobre, trois collaborateurs sur douze vont assurer, dans l’agence, le traitement des demandes des clients. L’agence rouvrira ses portes, "toutes les dispositions ayant été prises pour assurer la sécurité des collaborateurs et des clients". Quant au covid-19, dans le département des Ardennes, il se stabilise. Le département compte 1.287 cas confirmés de Covid-19, soit 21 de plus en 24 heures, selon la préfecture des Ardennes ce 1er octobre. Sur la période du 22 au 28 septembre 2020 et pour la région Grand Est, selon l'ARS, le taux d’incidence est 38 pour 100.000 habitants. Dans les Ardennes, il est de 29,8, ce qui signifie que le virus circule encore et que la prudence reste de mise, à la banque, comme ailleurs. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société