Charleville-Mézières : appel à témoin après la disparition inquiétante d'un Carolo de 45 ans

Vincent Drigny n’a plus donné signe de vie depuis le 24 mai dernier. Très inquiets, ses proches tentent d’organiser les recherches. De son côté la police a ouvert une enquête. 

Dix-sept jours. C'est, ce jeudi 10 juin, le temps qui s’est écoulé depuis la dernière fois qu’Alice Drigny a eu des nouvelles de son frère. Un laps de temps interminable pour qui recherche activement un proche disparu. Le 24 mai dernier Vincent, adepte de course à pied et de randonnées, part de chez lui dans le quartier d’Etion à Charleville-Mézières, pour un footing. Il croise en chemin l’une de ses connaissances aux alentours de 18 heures, qui indique qu’il courait en direction de Warcq-la-mal-Campée. C’est à ce jour la dernière fois qu’il a été aperçu par quelqu’un.

Contacté par France 3 Champagne-Ardenne, le commissariat de Charleville-Mézières dit prendre cette affaire de disparition très au sérieux et une enquête a été ouverte. Mais pour le moment, celle-ci piétine : les enquêteurs "disposent de très peu de témoignages" et  doivent "considérer les différents scénarios possibles et explorer un peu toutes les pistes", ce qui prend du temps, sans résultat probant pour le moment. La police indique également que la zone de recherche est très vaste, presque trop pour organiser des battues efficaces, car Vincent est un coureur chevronné, capable de s’éloigner de 10 à 15 km de chez lui lors de ses entraînements. Il mesure 1m75 et portait à ce moment-là des baskets, un short de couleur foncée et un haut de sport jaune fluo.

Un groupe Facebook pour retrouver Vincent Drigny

De leur côté, les proches de Vincent Drigny s’organisent comme ils peuvent pour le retrouver. Depuis leur groupe Facebook (déjà constitué de près de 350 personnes), ils coordonnent leurs fouilles de terrain et multiplient les appels à témoins et avis de recherche. Parmi eux, les proches de Vincent bien sûr, mais aussi des gens qui ont simplement été touchés par son histoire. "Je ne connais pas Vincent, mais c'est important de diffuser l'information le plus possible. J'ai mis une affiche sur ma voiture… Je circule dans tout le département", "J'ai eu l'occasion de croiser Vincent et Alice lorsque j'étais toute petite à Montcy-Notre-Dame. Voir la photo de Vincent dans de telles circonstances me laisse sans mots. Je suis de tout cœur avec vous", peut-on lire sur le groupe.

Une page qui a initié un bel élan de solidarité puisque de plus en plus de gens se proposent pour participer aux distributions d’avis de recherche dans les supermarchés, les commerces, ou même au sein de leur travail respectif. Dès vendredi, des affiches seront par exemple placardées dans tous les bus TAC (réseau de bus de Charleville-Mézières). D’autres encore décident de fouiller les environs de sa dernière localisation, en indiquant à chaque fois les zones passées au peigne fin, afin d’éviter de fouiller plusieurs fois les mêmes endroits. De quoi mettre un peu de baume au cœur de ses proches, qui se rongent les sangs depuis bientôt trois semaines.

Si vous avez des informations concernant Vincent Drigny, ou si vous l’avez aperçu, contactez le commissariat de Charleville-Mézières au 03 24 57 94 94.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité disparition