Charleville-Mézières : ils volent une pelleteuse et défoncent un monument historique

Le monument historique a été détruit par un engin de chantier volé à Charleville-Mézières. / © Alexis Dumoulin - France 3 Champagne-Ardenne
Le monument historique a été détruit par un engin de chantier volé à Charleville-Mézières. / © Alexis Dumoulin - France 3 Champagne-Ardenne

Dans la nuit de lundi à mardi 5 novembre, des individus ont volé un engin de chantier à Charleville-Mézières. Avec cette pelleteuse, ils ont vandalisé un monument historique situé sur un rond point. 

Par Matthieu Mercier

La nuit dernière, entre lundi 4 et mardi 5 novembre, dans le quartier du Clos Paul à Charleville-Mézières, un ou plusieurs individus auraient volé une pelleteuse stationnée à proximité d'un chantier voisin. D'après la mairie, "Le ou les mêmes individus se sont servis de cet engin pour vandaliser un rond-point situé à l'intersection des rues Hallali et Bourquelot", détruisant l'ancienne porte en pierre qui l'ornait, avant de mettre intentionnellement le feu à cette pelleteuse.

La Ville a immédiatement décidé de porter plainte. "Le maire souhaite que toute la lumière soit faite sur ces agissements et que le ou les vandales ayant saccagé une part du patrimoine historique de Charleville-Mézières soient identifiés, jugés et sévèrement condamnés". 

Du côté des riverains, on est sous le choc. Une habitante jointe par téléphone nous a confié sa colère. "Je suis choquée et écoeurée, cette porte était emblématique du lotissement construit dans les années 2000. C'était un vestige historique. J'espère vraiment que l'on va retrouver les auteurs de cette dégradation". Un quartier réputé calme, qui n'avait jamais connu pareille mésaventure. "Apparemment, ils ont pris la pelleteuse utilisée sur un chantier voisin," confirme l'habitante. Elle se dit triste face à la situation. 
 

"Révoltant et incompréhensible"

"Je suis outré, scandalisé, réagit le maire de Charleville, Boris Ravignon. C'est une destruction gratuite, d'un lieu beau, un rond point mis en valeur. Un vestige de l'ancien quartier détruit de manière violente et gratuite. Depuis ce matin, j'ai demandé aux services de travailler avec la police, pour mettre à disposition, les images de vidéo-surveillance du secteur. Pour trouver des indices. Cet acte est révoltant. Incompréhensible". 

Sur l'éventuel lien avec la dégradation à caractère raciste du chantier de la mosquée, l'élu ne veut pas faire de rapprochement, mais selon lui, "cela indique que dans la société, il y a des gens que rien n'arrête". "La dégradation ne fait plus peur. Il faut donc se protéger contre ces gens là. Vidéo-protection par exemple, enquête et patrouilles de police. Il faut aboutir ausi à des condamnations lourdes, pour ce type de fait qui scandalise les gens. Le quartier est tranquille et résidentiel. Là, on a franchit un cran de manière innacceptable. Je suis determiné pour assurer la tranquilité du secteur. Ça me convainc de la nécessité de renforcer la sécurisation des quartiers". 
 
Les dégâts sont importants. / © A. Dumoulins - France 3 Champagne-Ardenne
Les dégâts sont importants. / © A. Dumoulins - France 3 Champagne-Ardenne
Il ne reste plus rien des vestiges du rond-point. / © Alexis Dumoulin, France 3 Champagne-Ardenne
Il ne reste plus rien des vestiges du rond-point. / © Alexis Dumoulin, France 3 Champagne-Ardenne
 

Il y a quelques jours, des tags racistes avaient été découverts à Charleville. Des "inscriptions à caractère raciste" aposées sur le chantier de la nouvelle mosquée le 27 octobre 2019. Le site avait déjà été vandalisé plus tôt dans la semaine. Une enquête de police pour "provocation et incitation à la haine raciale" avait été ouverte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus