Charleville-Mézières : le personnel de La Poste évacué à cause de lettres suspectes à l'attention du préfet et du député

Evacuation en masse au centre de tri de La Poste de Charleville-Mézières, ce mercredi 11 septembre. Une douzaine d'employés ont été évacués à cause de trois courriers contenant une poudre blanche. Elles étaient destinées au préfet et deux députés carolos. Fausse alerte, il s'agirait de sucre glace.

Des employés de La Poste de Charleville ont été évacués ce mercredi 11 septembre
Des employés de La Poste de Charleville ont été évacués ce mercredi 11 septembre © France 3 Champagne-Ardenne
Fausse alerte ce mercredi 11 septembre dans l'après-midi au centre de tri de la poste de Charleville-Mézières. En cause, la suspicion de courrier piégé car de la poudre blanche a été retrouvée dans trois enveloppes : l'une à destination du préfet des Ardennes, les deux autres étaient adressées aux députés Les Républicains Bérangère Poletti et Pierre Cordier. Il s'agirait finalement de sucre glace.

Une équipe de déminage venue de Lorraine s'est rendue sur place pour procéder à des analyses en début de soirée. Au total, une douzaine d'employés de l'entreprise a été évacuée. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers